Dame aziz!

 Par Jeafari Ahmed  (?)  [msg envoyés : 326le 16-06-12 à 16:57  Lu :1002 fois
     
  
 accueil


Je ne puis que vous prier d'accepter de lire un passage d'une lettre de Mme de Sévigné à sa fille, et qui me paraît traduire, en quelque sorte, assez ce que je tiens à vous dire:
...Je vous prie, ma bonne, ne donnons point désormais à l’absence de mérite d’avoir remis entre nous une parfaite intelligence, et de mon coté la persuasion de votre tendresse pour moi : quand elle aurait part à cette dernière chose puisqu’elle l’a établie pour jamais, regrettons un temps où je vous voyais tous les jours, vous, ma bonne, qui êtes le charme de ma vie et de mes yeux, où je vous entendais, vous dont l’esprit touche mon goût plus que tout ce qui m’a jamais plu. N’allons point faire une séparation de votre aimable vue et de votre amitié : il y aurait trop de cruauté à séparer ces deux choses, …c’est une folie, je veux plutôt croire que le temps est venu que ces deux choses marcheront ensemble, que j’aurai le plaisir de vous voir sans mélange d’aucun nuage, et que je réparerai toutes les injustices passées, puisque vous voulez les nommer ainsi. Après tout, combien de bons moments que je ne puis assez regretter, et que je regrette aussi avec des larmes et des tendresses qui ne peuvent jamais finir ! Ce discours même n’est pas bon pour mes yeux, qui sont d’une faiblesse étrange, et je me sens dans une disposition qui m’oblige à finir à cet endroit.
Il faut pourtant que je vous dise encore que je regarde le temps où je vous verrai comme le seul que je désire à présent, et qui peut m’être agréable dans la vie...
Mes hommages Madame!

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Recueil de lettres!
  Beaucoup de personnes sont absentes
  Tous les messages de Jeafari Ahmed

InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +