Controle :la boite à merveilles

 Par Kholti Rachid  (?)  [msg envoyés : 41le 12-12-10 à 17:35  Lu :3327 fois
     
  
 accueil

La kissaria, rendez-vous de toutes les élégantes de la ville, me parut contenir les fabuleux trésors de Soleiman, fils de David. Des caftans de drap amarante, des gilets précieusement ornementés de passementeries et de boutons de soie, des djellabas en voile de laine, des burnous somptueux voisinaient avec des tulles irisés comme des toiles d'araignée sous la rosée, des taffetas, des satins moirés et des cretonnes aux couleurs sauvages. Le gazouillis des femmes prêtait à ce lieux je ne sais quelle atmosphère d'intimité. Les marchands ne ressemblaient pas à ceux des autres souks. La plupart étaient des jeunes gens, beaux de visage, très soignés dans leur mise, courtois dans leur langage. Ils ne se mettaient jamais en colère, faisaient montre d'une patience sans limite, se dérangeaient pour montrer à une cliente une étoffe posée sur le plus haut rayon, dépliaient la pièce, la repliaient pour la remettre à sa place, la cliente ayant déniché sous une pile de soie, une étoffe qui lui plaisait mieux. Nous fîmes cinq ou six boutiques avant d'acheter trois coudées de cotonnade blanche. Elle devait servir à me faire confectionner une chemise. C'était de la cotonnade de bonne qualité, la qualité « Poisson ». Ma mère ne voulait pas d'autre marque. Le marchand nous montra, imprimé en bleu sur une assez grande longueur de la pièce, un poisson avec toutes ses écailles. Le cérémonial du marchandage dura beaucoup moins que lorsqu'il fallut payer le gilet rouge à soutaches. Nous nous arrêtâmes devant une dizaine de magasins. Les marchands s'empressaient de nous montrer des piles de gilets de ma taille. Toutes les nuances de rouge défilaient sous nos yeux ; aucune ne correspondait au ton que désirait ma mère. Finalement elle fixa son choix sur un gilet cerise abondamment orné de serpentins et de fleurons en passementerie, légèrement plus foncée que le tissu. Elle m'enleva la djellaba, m'essaya le gilet, me le boutonna jusqu'au cou, s'éloigna pour se rendre compte de l'effet, me fit signe de tourner à droite, puis de tourner à gauche, mit un temps infini à le déboutonner, en fit une boule qu'elle fourra brusquement entre les mains du marchand. - Cet article te plaît-il ? - C'est le prix qui décidera, répondit ma mère. - Alors je te prépare le paquet ; aux clients sérieux, je consens toujours un rabais. Ce gilet vendu couramment cinq réaux, je te le laisse pour quatre réaux seulement - Coupons court à toutes discussion, je t'en offre deux réaux.
COMPRÉHENSION (5 POINTS)
1. Donnez pour ce texte : la source, l’auteur, le genre, la date.
2. Situez le passage dans l œuvre dont il est extrait.
3. Comment le narrateur décrit-il la kissaria ?
4. Pourquoi le narrateur se trouvait il avec sa mère dans ce lieu ?
5. Comment pouvez qualifier la mère du narrateur ?
6. Montrez que la mère était ferme avec le marchand.
LANGUE- STYLE (5 POINTS)
TRANSFORMEZ AU DISCOURS INDIRECT :(5points)
1. Lalla Zoubida demande à sa voisine : « peux-tu me prêter ton tajine ? »
2. Sa voisine a répondu : « je te le donnerai quand j aurai fini. »
3. Le fqih ordonna aux élèves : « préparez bien vos cours. »
4. Le professeur disait toujours à ses élèves : «vous devez faire attention à vos réponses. »
5. « ne salis pas tes vêtements. » répétait toujours la mère à son fils
De quelles figures de style s’agit-il dans ces phrases ? (5points)
1. Toute la maison dormait.
2. Zineb est aussi bête que son chat.
3. Je meurs, je suis mort, je suis enterré.
4. Mes objets ressemblaient à des monstres affreux
5. Mes robes ont souffert de la boue.
PRODUCTION ÉCRITE : 5POINTS
Sujet : Avez-vous aimé le roman : LA BOITE A MERVEILLES ? Répondez à cette question sous forme d’un texte argumentatif.

  




 Réponse N°1 7929

lingsup
  Par   ELMADHI Adil  (Profle 09-01-11 à 21:19

je remarque cher ami que vos évaluation ne respecte pas le cadre de référence.




InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +