Contrôle de lecture (le dernier jour d'un condamné)

 Par alaoui hajar  (?)  [msg envoyés : 1le 18-11-13 à 20:08  Lu :1038 fois
     
  
 accueil

HAJAR ALAOUI

Le dernier jour d'un condamné

En vous appuyant sur votre lecture de l'oeuvre complétez le texte en utilisant les mots de la liste:

[mort/prêtre/foule/condamnation/Marie/écrire/murs/Bicêtre/guillotine/heure/la place de Grève/la conciergerie/ferrage des forçats/note/condamné à mort/condamné/exécution/crime/échafaud/la prison/]

Dans la prison de …………………, un condamné à mort est en attente de son ………………. Jour après jour puis, à mesure que l'échéance fatale se rapproche, ……………….. après heure, il …………….. ses angoisses, ses espoirs fous, ses pensées, ainsi que les événements qui rythment la vie de la …………………... Le narrateur, dont on ignorera toujours le nom, l'âge et le ………………., rappelle les circonstances de son procès et de sa ……………………... Il décrit sa cellule qui ressemble déjà à un tombeau : sur les ………………, les condamnés qui l'ont précédé ont griffonné des inscriptions. Il assiste au ………………………… et à leur départ pour le bagne de Toulon.
Il est transféré à la ………………….., où il rencontre un «friauche», un autre …………………………………. D'angoisses en hallucinations, de malaises en cauchemars, il éprouve une épouvante grandissante. Un ……………….. le visite : le condamné aimerait dialoguer avec lui pour pouvoir affronter la mort avec plus de courage ; mais l'autre se montre très détaché, ne parle par avec son coeur, disant seulement de façon machinale ce qu'il dit habituellement avec les condamnés. La visite de ……………., sa fille âgée de trois ans, loin de le consoler, le laisse dans un état de solitude absolue : elle lui dit que son père est …………………. Elle ne reconnaît plus son père qu'elle ne voit plus depuis plusieurs mois
C'est enfin l'ultime trajet, de l'hôtel de ville à ………………………………………., où se dresse …………………………... Sur son passage, la …………………… se presse, rit, applaudit. Le narrateur nous fait part de son désespoir, de son désarroi face à la mort ; il tremble, implore qu'on lui laisse la vie sauve, refuse de mourir. Il préfère souffrir, même être forçat, que de passer sous le couteau de la ………………………. Puis il finit par se résigner, commence à accepter sa mort, à l'affronter, se questionne sur son destin dans l'au-delà et l'imagine de diverses façons. Il parle d'un retour place de Grève, sous forme de spectre, pense au paradis comme étant un endroit de lumière, à l'enfer. Il est …………………….. heures. Au bourreau désormais d'accomplir sa sinistre besogne. Le condamné à mort vit ses derniers instants, cessant ……………………………. quand le moment de l'exécution est arrivé.


  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur


InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +