Contrôle continu pour 1ère a.x exp, extrait de la boite à merveilles

 Par berbara abderrezak  (Prof)  [msg envoyés : 127le 29-11-13 à 09:19  Lu :2154 fois
     
  
 accueil

Contrôle continu n°2


Profil ciblé : 1ère A.bac
Lycée qualifiant DERFOUFi,Agadir
A.S:2013/2014
Texte: Le matin, je me préparai pour partir à l'école, ma mère m'en empêcha. Elle m'expliqua qu'elle avait besoin de moi pour l'accompagner à la Kissaria, le marché des tissus. Il était temps de songer à mes habits de fête. J'applaudis avec enthousiasme.
- Est-ce que j'aurai une chemise neuve?
- Tu auras une chemise neuve ?
- Est-ce que je porterai un gilet avec des soutaches ?
-Tu porteras un gilet avec des soutaches
- Est-ce que je mettrai ma djellaba blanche que tu as rangée dans le coffre ?
- Tu porteras ta djellaba blanche, des babouches neuves que te fabrique Moulay Larbi, le mari de Lalla Aicha et une belle sacoche bordée.
Je me dressai de toute ma taille, je bombai le torse ; j'esquissai même quelques pas d'une danse barbare…
Fatma Bziouya riait à gorge déployée. Son rire ne me choquait pas. Ce matin, je me sentais capable de bonté, d'indulgence, j'étais d'une générosité sans bornes. Je pardonnais à Zineb, dans mon for intérieur, toutes les misères qu'elle m'avait fait subir ; je pardonnais à son chat qui était revenu après s'être débarrassé de son collier, ma belle chaîne d'or , je pardonnais aux mardis d'être des jours trop longs, à la baguette de cognassier de mordre si souvent la chair fragile de mes oreilles, je pardonnais aux jours de lessive d'être particulièrement froids et tristes, je pardonnais tout au monde ou du moins à ce que je connaissais du monde.
Je laissais ma mère vaquer à ses multiples besognes avant de se préparer pour sortir et je montai sur la terrasse où personne, ne pouvait me voir éparpiller aux quatre vents l'excès de joie dont je me sentais déborder. Je courais, je chantais, je battais violemment les murs avec une baguette trouvée là par le plus heureux des hasards. La baguette devenait un sabre. Je la maniais avec adresse…
l-Questions : (20points)
1-Complétez le tableau suivant. 2p
Source du texte:.........................
Date de fin d’écriture: ..........................
Date de publication: ...........................
Genre littéraire: .............................
2-Que remplacent les mots soulignés dans le texte ? 2p
que : ……………..
la : ………………………………………………….
3-Pourquoi le narrateur ne devait-il pas aller à l’école ? 2p
………………………………………..
…………………………………………
4-Relevez dans le texte : 2p
•Une énumération : ………………………………………………
……………………………………………………………………………..
•Une répétition : ……………………………………………………
……………………………………
5-Quel sentiment éprouve Sidi Mohamed à l’égard de Zineb dans ce passage ? Justifiez votre réponse par un exemple tiré du texte. 2p
………………………………..
………………………………..
6-Relevez dans le discours de Lalla Zoubida et de son fils les éléments de l’énonciation.2p
………………………………………………………………………
………………………………………………………………………
……………………………………………………………………..
7-Quel est le type de ce texte ? Justifiez votre réponse. 2p
………………………………………………………………………
………………………………………………………………………
8-Quel est le champ lexical qui domine dans le premier paragraphe ? Justifiez votre réponse par deux exemples. 2p
………………………………………………………………………
………………………………………………………………………
9-« Je pardonnais à Zineb, dans mon for intérieur, toutes les misères qu'elle m'avait fait subir… »
-Comment trouvez-vous ce changement dans les sentiments de Sidi Mohamed à l’égard de Zineb? Justifiez votre réponse par un argument. 2p
………………………………………………………………………
………………………………………………………………………
……………………………………………………………………..
10-Acheter un vêtement ou un jouet peut être source de bonheur , et vous qu’est-ce qui pourrait vous rendre
content (e)? Justifiez votre réponse par deux arguments. 2p
………………………………………………………………………
………………………………………………………………………
………………………………………………………………………
………………………………………………………………………

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Le plan dialectique
  Examen blanc à exploiter: février 2016
  Tous les messages de berbara abderrezak


 Réponse N°1 32999

Merci pour le partage!
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle 29-11-13 à 15:35

Je relève dans ce passage: le discours indirect libre: il était temps de songer à mes habits de fête.

Et une remarque : c'est que l'enfant dit qu'il pardonne  tout au monde, mais il n'a pas pardonné aux pachas, aux prévôts , aux sbires.... qui devenaient ses ennemis de jeu et à qui il coupa la tête!




 Réponse N°2 33016

Avec plaisir
  Par   berbara abderrezak  (Profle 30-11-13 à 20:45



C'est avec joie Assi Ahmed





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +