Contrôle continu en production écrite: sujet: le portrait

 Par berbara abderrezak  (Prof)  [msg envoyés : 127le 04-05-14 à 12:25  Lu :2008 fois
     
  
 accueil

Remarque: sujet rédigé en tant qu'évaluation surveillée en 1 heure.
Contrôle continu en production écrite
Sujet : faites le portrait d’une personne de votre choix.
Rédaction :
Tantôt ici , tantôt ailleurs, et pourtant continuellement présent. Il ne m’était jamais possible de définir son âge. Des fois, il était du même âge que moi, parfois, j’ai l’impression que le nombre d’années qu’il a vécu est équivalent à l’ancienneté de la terre, mais très souvent, c’était un petit enfant innocent. Sa profession ? pour être franche, il ne m’en a jamais parlé, mais je suis certaine, -même si on ne peut jamais être sure quand il s’agit de lui- qu’il était un réveil, un consultant. Mais le plus important, c’est qu’il était toujours seul, il manipulait sa solitude parfaitement.
Quand tout était normal, il avait une taille moyenne et très correcte, le genre de taille de jeune homme bien confident. Son teint blanchit faisait luire ses beaux yeux doux ornés d’un marron chocolaté, couronnés de cils tondus tels que des plumes noires, ses yeux là étaient différents de tout autre, ils étaient deux petites étoiles qui illuminaient mon sombre monde. Ses joues pommettes rougissantes dominaient un nez normal, plus ou moins pointu. Et puis sa bouche était une merveille, on aurait dit une bouche d’enfant bien tracée. Ses lèvres rouges étaient le rideau qui s’écartait dès qu’un sourire innocent se manifestait, pour céder place à des dents blanches parfaitement alignées. Son menton large lui correspondait même quand il redevenait enfant, même s’il le détestait. Ses cheveux tantôt lisses, tantôt bouclés, dépendait de son humeur, mais leur couleur était stagnante, identique à celle des yeux , avec moins de brillance et plus d’ampleur. Cet être changeant dont les os apparaissaient tellement il était maigre, était parfois robuste avec un torse musclé , mais il redevenait facilement le maigre jeune homme (ou peut être petit enfant). Quant à son habillement, le classique est ce qu’il adorait et ce qui lui convenait aussi d’ailleurs. Cette personne était innocente, malgré le grand nombre de fois ou elle grinchait afin de faire apparaître son coté dur. Comme je l’avais mentionné avant , il était seul , tout le temps seul. Il n’avait besoin de personne , enfin c’était l’impression qu’il communiquait quand l’aspect de jeune homme confident prenait place. Moi , je le connaissais assez pour vous parler surtout de l’enfant qu’il pouvait être à tout instant . Un enfant malin, mais qui finissait par cacher ses créations qui étaient preuve de son intelligence incarnée. Il était aussi très isolé, vu qu’il n’apparaissait que le soir, après la longues journée face au monde , qui déclenchait ses peurs les plus profondes. Mais cela ne veut certainement pas dire que ses traces et ses traits s’envahissent en sa compagnie , pas du tout. Même quand il n’était pas la , sa timidité faisait preuve de grand courage en restant sur surface à jamais . il est vrai que quand il passait à mon âge , il la dissimulait via des rigolades ou des comportement contrôlés par des défis , comme tout autre adolescent, mais elle était toujours là , présente plus forte que jamais , je le savais , je pouvais la voir. A la seconde où il redevient jeune homme , il n’avait honte de la montrer parfois , à coté d’une gentillesse très unique , une bonté qui fut mal comprise par tant , mais qui était pourtant ce qui contrôlait ses actes et tous ses mouvements. Le sérieux et l’ambition résident aussi au fond de lui puisqu’il n’acceptait pas facilement la défaite face à un jouet compliqué, à un exercice en mathématiques dur , ou à une situation sociale difficile à gérer, ajoutons qu’il ne baissait jamais les bras quand il tient à quelque chose, sans oublier au même temps l’audace le poussant à défendre ce et ceux qu’il aiment de toutes ses forces. Sa colère se manifestait facilement, et croyez moi, il n’est guère préférable de tenter d’établir une communication avec lui quand il est dans tous ses états. Sa confiance en lui n’était jamais au niveau supposé être, mais son ambition avait la possession de la déclencher aux bons moments.
A présent, je suis certaine que beaucoup d’hypothèses tournent dans vos têtes , elles tournent toutes autours de son identité , cette personne magique qui change d’âges , d’aspects , et de personnalités aussi . Cherchez bien au fond de vous, elle existe dans chacun de nous tous …
Oumaima El Khattari
1ère année bac SM
Complexe scolaire Al Qalam
Agadir

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Le plan dialectique
  Examen blanc à exploiter: février 2016
  Tous les messages de berbara abderrezak

InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +