Contrôle continu: antigone, jean anouilh

 Par berbara abderrezak  (Prof)  [msg envoyés : 127le 24-03-14 à 20:39  Lu :1749 fois
     
  
 accueil


Extrait :
ANTIGONE
Oui, je suis laide! C’est ignoble, n’est-ce pas, ces cris, ces sursauts, cette lutte de chiffonniers. Papa n’est devenu beau qu’après, quand il a été bien sûr, enfin, qu’il avait tué son père, que c’était bien avec sa mère qu’il avait couché, et que rien , plus rien ne pouvait le sauver. Alors, il s’est calmé tout d’un coup, il a eu comme un sourire, et il est devenu beau. C’était fini. Il n’a plus eu qu’à fermer les yeux pour ne plus vous voir. Ah! Vos têtes, vos pauvres têtes de candidats au bonheur! C’est vous qui êtes laids, même les plus beaux. Vous avez tous quelque chose de laid au coin de l’œil ou de la bouche. Tu l’as bien dit tout à l’heure, Créon, la cuisine. Vous avez des têtes de cuisiniers!
CRÉON, lui broie le bras.
Je t’ordonne de te taire maintenant, tu entends?
ANTIGONE
Tu m’ordonnes, cuisinier? Tu crois que tu peux m’ordonner quelque chose?
CRÉON
L’antichambre est pleine de monde. Tu veux donc te perdre? On va t’entendre.
ANTIGONE
Eh bien, ouvre les portes. Justement, ils vont m’entendre!
CRÉON, qui essaie de lui fermer la bouche de force.
Vas-tu te faire, enfin, bon Dieu?
ANTIGONE, se débat.
Allons vite, cuisinier! Appelle tes gardes!
La porte s’ouvre. Entre Ismène.
ISMÈNE, dans un cri.
Antigone!
ANTIGONE
Qu’est-ce que tu veux, toi aussi?
ISMENE
Antigone, pardon! Antigone, tu vois, je viens, j’ai du courage. J’irai maintenant avec toi.
ANTIGONE
Où iras-tu avec moi?
ISMENE
Si vous la faites mourir, il faudra me faire mourir avec elle!
ANTIGONE
Ah! Non. Pas maintenant. Pas toi! C’est moi, c’est moi seule. Tu ne te figures pas que tu vas venir mourir avec moi maintenant. Ce serait trop facile!
ISMENE
Je ne veux pas vivre si tu meurs, je ne veux pas rester sans toi!
ANTIGONE
Tu as choisi la vie et moi la mort. Laisse-moi maintenant avec tes jérémiades. Il fallait y aller ce matin, à quatre pattes, dans la nuit. Il fallait aller gratter la terre avec tes ongles pendant qu’ils étaient tout près et te faire empoigner par eux comme une voleuse!
ISMENE
Eh bien, j’irai demain!
Compréhension / Langue :
1-Situez le passage par rapport aux événements. 2pts
•Situation : …………………………………………………………………
……………………………………………
2-A quel genre littéraire appartient ce passage ? Justifiez votre réponse par un indice. 2pts
……………………………………………
3-Quel sentiment exprime Antigone dans ce passage? Pourquoi ? 2pts
……………………………………………
……………………………………………
4-Transformez au discours indirect : 2pts
a- « Je suis laide ! C’est ignoble, ces cris, ces sursauts », affirma Antigone.
…………………………
b- Antigone dit : « vous avez tous quelque chose de laid au coin de l’œil. »
…………………………
5-Antigone rappelle dans son discours quelques éléments du mythe, lesquels ? 2pts
……………………………………………
……………………………………………
6-Complétez le tableau suivant à partir de l’extrait :
Figure de style Effet recherché
Métaphore
Antithèse
7-Comment conçoit Antigone l’intervention d’Ismène ? Pourquoi ? 2pts
……………………………………………
……………………………………………
……………………………………………
8-Quel est le registre de langue qui domine dans ce passage ? Donnez deux exemples. 2pts
…………………………………………..
9-« Tu as choisi la vie et moi la mort ».
• Que pensez-vous du choix d’Antigone ? justifiez votre réponse par un seul argument. 2pts
……………………………………………
……………………………………………
10-Si Antigone est votre sœur, pensez-vous la soutenir dans son projet ? 2pts
Justifiez votre réponse par deux arguments.
……………………………………………
……………………………………………
………………………………………………

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Le plan dialectique
  Examen blanc à exploiter: février 2016
  Tous les messages de berbara abderrezak

InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +