Contrôle continu, 1ac , privé.

 Par Jaafari Ahmed  (Prof)  [msg envoyés : 943le 10-06-13 à 16:12  Lu :2906 fois
     
  
 accueil


Texte : L'instant d'après, à la suite du lapin, s’y engouffrait Alice, sans se demander le moins du monde comment elle en pourrait ressortir.
Le terrier partait d’abord tout droit comme un tunnel, puis plongeait brusquement ; si brusquement qu’Alice n’eut pas une seconde pour songer à se retenir avant de se retrouver en pleine chute le long de ce qui avait toutes les apparences d’un puits très profond.
De deux choses l’une : le puits était très profond, ou la chute très lente, car Alice eut tout loisir, dans sa descente, de regarder autour d’elle et de s’interroger sur la suite des événements. En premier lieu, elle essaya de regarder en bas pour se faire une idée de ce qui l’attendait, mais il faisait trop noir pour y rien voir ; ensuite, elle regarda les parois du puits, pour s’apercevoir qu’elles étaient tapissées de placards et de rayons de bibliothèque : de place en place elle vit, accrochées à des chevilles, des cartes géographiques et des gravures. Elle saisit au passage un récipient sur l’une des étagères ; il portait une étiquette, « CONFITURE D’ORANGES », mais, à sa grande déception, il était vide ; elle répugnait à lâcher le récipient, de peur de tuer quelqu’un en dessous, aussi trouva-t-elle moyen de le fourrer dans l’un des placards qui jalonnaient sa chute.
« Ça alors, se dit Alice, après une chute pareille, je me soucierai comme d’une guigne de tomber du haut en bas de l’escalier ! Ce qu’ils vont me trouver courageuse, à la maison ! Ma parole, je n’en piperais pas un mot, même si je dégringolais du toit ! »
Elle chutait, elle chutait toujours. Cette chute ne prendrait-elle jamais, jamais fin ? « Ça fait combien de kilomètres, maintenant, je me demande, dit-elle à voix haute. Je dois atteindre les parages du centre de la terre. Voyons : ça devrait faire six mille kilomètres de plongée, je crois. » (Car, voyez-vous, Alice avait appris diverses choses de la sorte au cours de ses leçons en classe, et bien que l’occasion ne fût pas des meilleures pour faire parade de ses connaissances, vu qu’il n’y avait personne pour l’écouter, malgré tout les passer en revue est un bon exercice.) « Oui, c’est à peu près la distance exacte… mais alors, à quelle Latitude ou Longitude je suis arrivée, je me demande ? »
Alice au pays des merveilles.

I- Compréhension : (8 pts)
1- Qui est le personnage de cet extrait et où se trouve-t-il ?
…………………………………………..
2- De quelle façon descendit-elle dans le terrier ?
…………………………………………..
3- En quoi ce terrier était-il étrange ?
………………………………………….
4- Qu’est-ce que montre que sa chute était lente?
…………………………………………..
5- Dans quel passage Alice anticipe ce qui va se passer à son retour ?
………………………………………….
6- Montrez qu’Alice est une fille qui n’aime pas faire du mal aux autres !
………………………………………….
7- En quoi le fait de se rappeler ses leçons fait-il partie de l’humour du texte ?
………………………………………………………………………………
II- Production écrite : (12 pts)
Imagine qu’il t’arrive une aventure telle que celle vécue par Alice au pays des merveilles !
Un jour tu te réveilles et tu te retrouves dans une autre maison : tu ne reconnais pas la chambre, tu en sors, et tu découvres que tu es seul dans cette maison inconnue.
Fais-en la description, en montrant tes sentiments, et trouve un dénouement qui soit vraisemblable !


  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Djc: chapitre xiii!
  Mettre la production écrite à l'esprit du temps
  Tous les messages de Jaafari Ahmed

InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +