Contrôle : antigone (anouilh)-dfkg

 Par benhamou adnane  (?)  [msg envoyés : 18le 17-01-13 à 19:58  Lu :2608 fois
     
  
 accueil


Envoyé par: Benhamou Adnane

Contrôle

Première année Bac: Antigone

ANTIGONE __ Je voulais te dire ce matin... Le petit

garçon que nous aurions eu tous les deux...

HEMON __ Oui.

ANTIGONE __ Tu sais, je l'aurais bien défendu contre tout.

HEMON __ Oui, Antigone.

ANTIGONE __ Oh ! Je l'aurais serré si fort qu'il n'aurait jamais eu peur, je te le jure. Ni du soir qui vient, ni de

l'angoisse du plein soleil immobile, ni des ombres... Notre petit garçon, Hémon ! Il aurait eu une maman toute petite

et mal peignée -mais plus sûre que toutes les vraies mères du monde avec leurs vraies poitrines et leurs grands

tabliers. Tu le crois, n'est-ce pas ?

HEMON __ Oui, mon amour.

ANTIGONE __ Et tu crois aussi, n'est-ce pas, que toi, tu aurais eu une vraie femme ?

HEMON, la tient. __ J'ai une vraie femme.

ANTIGONE, crie soudain, blottie contre lui. __ Oh ! tu m'aimais, Hémon, tu m'aimais, tu en es bien sûr, ce soir là?

…………….

HEMON __ Oui, Antigone.

ANTIGONE, dans un souffle, après un temps. __ Moi, je sens comme cela. Et je voulais te dire que j'aurais été très

fière d'être ta femme, ta vraie femme, sur qui tu aurais posé ta main, le soir, en t'asseyant, sans penser, comme sur une chose bien à toi. (Elle s'est détachée de lui, elle a pris un autre ton.)

Voilà. Maintenant, je vais te dire encore deux choses. ……

HEMON __ Qu'est-ce que tu vas me dire encore ?

…………………

ANTIGONE __ Merci. Alors, voilà. Hier. d'abord. Tu me demandais tout à l'heure pourquoi j'étais venue avec une robe d'Ismène, ce parfum et ce rouge à lèvres. J'étais bête. Je n'étais pas très sûre que tu me désires vraiment et j'avais fait tout cela pour être un peu plus comme les autres filles, pour te donner envie de moi.

HEMON __ C'était pour cela ?

ANTIGONE __ Oui. Et tu as ri, et nous nous sommes disputés et mon mauvais caractère a été le plus fort, je me suis sauvée. (Elle ajoute plus bas.) Mais j'étais venue chez toi pour que tu me prennes hier soir, pour que je sois

ta femme avant. (Il recule, il va parler, elle crie.) Tu m'as juré de ne pas me demander pourquoi. Tu m'as juré, Hémon ! (Elle dit plus bas, humblement.) Je t'en supplie...

(Et elle ajoute, se détournant, dure.) D'ailleurs, je vais te dire. Je voulais être ta femme quand même parce que je t'aime comme cela, moi, très fort, et que je vais te faire de la peine, ô mon chéri, pardon ! que jamais, jamais, je ne

pourrai t'épouser. (Il est resté muet de stupeur, elle court à la fenêtre, elle crie.) Hémon, tu me l'as juré ! Sors. Sors tout de suite sans rien dire. Si tu parles, si tu fais un seul pas vers moi, je me jette par cette fenêtre. Je te le jure,

Hémon. Je te le jure sur la tête du petit garçon que nous avons eu tous les deux en rêve, du seul petit garçon que j'aurai jamais. Pars maintenant, pars vite. Tu sauras demain. Tu sauras tout à l'heure. (Elle achève avec un tel

désespoir qu'Hémon obéit et s'éloigne.) S'il te plaît, pars, Hémon. C'est tout ce que tu peux faire encore pour moi, si tu m'aimes. (Il est sorti. Elle reste sans bouger…… et dit doucement, comme étrangement apaisée.) Voilà. C'est fini pour Hémon, Antigone.

Compréhension et langue

1.Présentez l'auteur et son oeuvre en complétant le tableau suivant

Naissance de l'auteur

Décès de l'auteur

Genre de l'oeuvre

Titre de l'oeuvre

Origine littéraire

(l'oeuvre)

2.Situez l'extrait par rapport à l'oeuvre dont il est extrait.

3.Quelles relations Antigone et Hémon entretiennent-ils ?justifiez par un indice du texte?

4. Antigone demande Pars maintenant, pars vite. Tu sauras demain.

-Que comprend Hémon selon vous ? Qu'en est-il en réalité ?

5. Placez ces deux répliques dans le tableau suivant :

« Et serre-moi. Plus fort que tu ne m'as jamais serrée. Que toute ta force s'imprime en moi » et « Oh, je l'aurais serré si fort qu'il n'aurait jamais eu peur » .

Antigone fait preuve de force

Antigone fait preuve de faiblesse

6.Relevez deux anachronismes et justifiez leur emploi.

7. Quel est le mode verbal dominant dans la réplique d'Antigone? Quelle est la valeur de ce mode ?

8. Expliquez les didascalies suivantes:

didascalie

explication

Crie, soudain, blottie contre lui

Elle s'est détachée de lui

9. transformez en discours indirect?

-Hémon interrogea Antigone: __ Qu'est-ce que tu vas me dire encore ?

10. Relevez une comparaison et identifiez ses trois éléments?

11. Comment comprenez –vous la phrase d'Antigone:

«Voilà. C'est fini pour Hémon, Antigone.»



  



InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +