Contôle continu"le dernier jour d'un condamné" selon la note ministérielle 32 32

 Par berbara abderrezak  (Prof)  [msg envoyés : 127le 16-05-10 à 18:52  Lu :4622 fois
     
  
 accueil

Nom et prénom : ……………………………………………………………………..
Contrôle continu n° 3
Année scolaire : 2009/2010.
Profil ciblé : 1ère A. Bac.
Support :
Elle est fraîche, elle est rose, elle a de grands yeux, elle est belle!
[…]Je l’ai prise, je l'ai enlevée dans mes bras, je l’ai assise sur mes genoux, je l’ai baisée sur ses cheveux.
Pourquoi pas avec sa mère ?- Sa mère est malade, sa grand mère aussi. C’est bien.
Elle me regardait d’un air étonné ; caressée, embrassée, dévorée de baisers et se laissant faire mais jetant de temps en temps un coup d œil inquiet sur sa bonne, qui pleurait dans le coin.
Enfin j’ai pu parler.
-Marie !ai-je dit, ma petite Marie !
Je la serrais violemment contre ma poitrine enflée de sanglots. Elle a poussé un petit cri.
-Oh ! Vous me faites du mal, monsieur, m’a-t-elle dit.
Monsieur !il y a bientôt un an qu’elle ne m’a pas vu, la pauvre enfant. Elle m a oublié, visage, paroles, accent ; […] Quoi ! Déjà effacé de cette mémoire, la seule où j’eusse voulu vivre ! Quoi ! Déjà plus père ! Être condamné à ne plus entendre ce mot, ce mot de la langue des enfants, si doux qu’il ne peut rester dans celle des hommes : papa !
[..] –Marie, ai-je repris, as-tu un papa ?
-Oui, monsieur, a dit l enfant.
-Eh bien, où est-il ? Elle a levé ses grands yeux étonnés.
-Ah !vous ne savez donc pas ? Il est mort.
…-Mort ! Disais-je. Marie, sais-tu ce que c’est qu’être mort ?
-Oui, monsieur, a-t-elle répondu. Il est dans la terre et dans le ciel.
Elle a continué d’elle même :
Je prie le bon Dieu pour lui matin et soir sur les genoux de maman. […]
Marie, sais-tu lire ?
Oui, a t elle répondu. Je sais bien lire. Maman me fait lire mes lettres.
Voyons lis un peu, lui ai-je dit en lui montrant un papier qu’elle tenait chiffonné dans une de ses petites mains.
Elle a hoché sa jolie tête.
-Ah bien ! Je ne sais lire que des fables.
-Essaie toujours. Voyons, lis.
Elle a déployé le papier, et s est mise à épeler avec son doigt :
-A,R, ar R, E, T, rêt, ARRÊT…
Je lui ai arraché cela des mains. C’est ma sentence de mort qu’elle me lisait. Sa bonne avait eu le papier pour un sou. Il me coûtait plus cher, à moi.
Il n’y a pas de paroles pour ce que j éprouvais. Ma violence l’avait effrayée ; elle pleurait presque.
[…] Je l’ai remise à sa bonne.
Et je suis retombé sur ma chaise, sombre, désert, désespéré. A présent ils devraient venir ; je ne tiens plus à rien ; la dernière fibre de mon cœur est brisée. Je suis bon pour ce qu’ils vont faire.
Etude de texte :
I-Contextualiser :
1-Complétez le tableau ci-dessous :(2pts)
Œuvre: .............
Genre:.............
Date de parution.............
Époque:............
Auteur: ................
Sa date de naissance et de mort:....................
Titre de l’un de ses œuvres:........................
2-Situez le passage par rapport à l’œuvre dont il est extrait. (2pts)
………………………………………………………………………………………………………………………
II-Analyser :
1-Identifiez les figures de style contenues dans les phrases soulignées et dites ce qu’elles traduisent (leurs valeurs). (2pts)
• ……………………………………………………………………………………………………
• ……………………………………………………………………………………………………
2-combien de temps est resté le condamné en prison ? Justifiez par un indice du texte. (2pts)
………………………………………………………………………………………………………………………
3-Quel est le but du narrateur en parlant de cette période qu’il a passée en prison ? (2pts)
……………………………………………………………………………………………………………………………
4-Transformez au discours direct/indirect (rapporté) : (2pts)
•Le condamné demanda à sa fille : <>
→ …………………………………………………………………………………………………….
•Marie lui répond qu’elle ne l’a jamais vu.
→ …………………………………………………………………………………………………….
5-Relevez dans le texte quatre termes appartenant au champ lexical du désespoir.
Quelle tonalité traduisent-ils ? (2pts)
………………………………………………………………………………………………………………………
6-A quelle classe sociale appartient le condamné ? Justifiez votre réponse par un indice du texte. (2pts)
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….
III-Réagir :
1-Marie n’a pas reconnu son père. Qui se cache derrière cette méconnaissance ? A-t- on raison de le faire ? Justifiez votre point de vue. (2pts)
…………………………………………………………………………………………………………………………………………
2-Marie est venue seule (accompagnée de la bonne) pour visiter « son père». Que traduit l’absence de sa mère et de sa grand-mère ? Appréciez-vous ce comportement ? Justifiez votre réponse.(2pts)
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Le plan dialectique
  Examen blanc à exploiter: février 2016
  Tous les messages de berbara abderrezak


 Réponse N°1 4142

re
  Par   marocagreg  (Adminle 17-05-10 à 14:16

pour la question 1 de II (analyser) quelles sont les phrases soulignées ?




InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +