Conjugaison du verbe "aimer"

 Par Adi Lachgar  (?)  [msg envoyés : 341le 25-04-12 à 09:40  Lu :2459 fois
     
  
 accueil


Suite aux diverses discussions sur notre rapport au français, comme langue et comme culture , j'ai pensé nous soumettre une interrogation toute simple: dans quelle langue conjuguez-vous le verbe "aimer", à la première personne du singulier et à l'oral?

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  La rhétorique : une affaire de menuiserie
  Moralité!
  Tous les messages de Adi Lachgar


 Réponse N°1 20321

Le francais
  Par   LOUMATINE Abderrahim  (Profle 25-04-12 à 12:55



Bonjour;

Le français envahit presque tout le terrain;lettres, messages,lecture, écrits, " klam hlou"y compris "aimer" et à toutes les persones;sauf contrairement à M.El Omari, quand je m'enerve , cela m'arrive mais rarement, certains mots résonnent, et raisonnent, mieux en arabe, surtout pour dire des méchancetés,et ont parfois une portée magique.

Mais Le français permet de communiquer sa pensée sans que cela choque l'interlocuteur surtout lorqu'il s'agit de "Tabous",parler franchement avec ses enfants par exemples lorsqu'ils vous posent des questions du genre" comment je suis né?". (Cela m'est arrivé)

Oui, il y a des vérités difficiles à formuler en arabe et surement aussi en amazigh.

J'ai un neveu qui dit toujours:" Ma mère devient belle quand elle s'énerve, il n"insulte qu'en français, cela la soulage et ça ne me touche pas"





 Réponse N°2 20328

Le français: langue euphémistique
  Par   Adi Lachgar  (CSle 25-04-12 à 15:37



A l'oral, dire "je t'aime" en arabe marocain ou en tamazighte paraît difficile. On peut le faire à l'occasion, pour changer ou pour montrer qu'on aime vraiment. En français, on peut le dire plusieurs fois dans la journée à son épouse, à ses enfants, à son ami(e)... sans trop de difficulté. C'est comme si le français euphémisait l'expression de l'amour. D'ailleurs, dire "Righk" ou "Righk'm" en chleuh est plus l'expression du désir que celle de l'amour. Si on conjugue au "présent duratif" "ark (m)'tirigh", la notion de désir devient simplement itérative. En arabe, on dit bien "tanbghik" (pas tanbghikem!), mais je me vois mal répétant cela plusieurs fois. Quand au fameux "Ouhibbouki", ça ne fonctionne qu'à l'écrit, et encore!

Mais alors, comment les Marocains disent-ils l'amour ou ne le disent-ils pas (puisque dire ce n'est pas toujours faire)?





 Réponse N°3 20330

Euphémisme
  Par   LOUMATINE Abderrahim  (Profle 25-04-12 à 16:59



Ce sont les représentations sociales qui commandent notre manière de nous exprimer. Les "hchoumas"ne nous permettent pas de dire notre amour du moins en public. Je ne trouve aucune honte à dire à mes enfants "habibi" mais de là à le dire devant tout le monde à ma femme!"Tabou" oblige. L'amour est considéré comme étant une faiblesse chez l'homme, alors que chez la femme c'est encore pire! . Ainsi j'entends beaucoup de femmes disant à leurs maris"khouya". Je ne maitrise pas le berbère, mais j'entendais mon grand-père dire à ma grand-mère, je crois, "tiwalin"ce qui la rendait rouge de honte(lui n'avait honte de rien!).Chez nous on a tendance à remplacer les mots"hob""habib" par d'autres tel "mahaba"qui est plus général.

Vous connaissez la blague? Un homme reproche à son frère de toujours appeler sa femme "Chérie" car cela lui crée des problèmes avec la sienne qu'il appelait"femme". le frère lui répond:"Tais-toi , si je l'appelle ainsi c'est seulement parce que j'ai oublié son nom!"

C'est vraiment dommage qu'on ne puisse pas non plus marcher avec sa femme bras dessus bras dessous. Ces petites choses, ces petits mots qui consolident les rapports familiaux et qui pourraient, selon mon avis, éviter bien des problèmes.





 Réponse N°4 20340

Rare
  Par   LOUMATINE Abderrahim  (Profle 25-04-12 à 22:47



C'est rare qu'on trouve un mot ayant un "synonyme" dans toutes les langues du monde.Vous voyez M.Adi. M. ElOmari ne nous laisse plus que l'embarras du choix. Et pourtant"ohibouk", c'est un mot si facile! Imaginez- le en"" népalais" ou en"Telugu", il aurait disparu chez-nous!

Bonsoir à tous, (oserai-je le dire?) Allez, "je vous aime...Bien"





 Réponse N°5 20353

Amour ou manifestation sociale?
  Par   ELHOUSSAINI Lahoussine  (Profle 26-04-12 à 01:15

L’amour doit-il être un sentiment qui se manifeste dans les actes ou plutôt être un acte de parole qui exprime expressément ce sentiment même?

Dans la tradition marocaine, l’expression manifeste de l’amour (je parle du sentiment!) reste des grands tabous. Chez l’homme, elle équivaut à une perte de la virilité d’autant plus que le fait de « tomber amoureux » se considère comme une reconnaissance en soi d’une chute au sens étymologique du terme qui, conséquemment, entraîne la chute de cette valeur sociale qu’est la virilité.

Chez la femme, bien que c’est d’elle que l’homme attend le plus souvent l’expression de ce sentiment, paradoxalement et par jalousie, il le lui interdit en public, considérant cet aveu comme une confession, un excès de zèle ou une dérive sexuelle qui pourrait préfigurer une trahison de la sacralité de l'union. Etant soumise économiquement et socialement, les schémas sociaux lui dictent d’aller vers l’homme et de se soumettre à lui pour en satisfaire l'orgueil .

Mais avec le temps, et sous l’influence de la culture occidentale, l’homme oriental à qui la modernité (toujours occidentale) a imposé de nouvelles valeurs sociales, notamment la civilité,la galanterie et la courtoisie, a fini par trouver une astuce pour rhabiller le fond de sa pensée dans le but de contourner le tabou et il a trouvé l’idée ingénieuse de dire par exemple au Maroc : « JE T’AIME ». Le « Je t’aime » parait résoudre le problème. D’une part, il ne dépossède pas l’homme de sa virilité, et d’autre part il lui permet de « dire » expressément sa pensée, c’est-à-dire de révéler ses sentiments plus courtoisement. Bref, la fonction sociale inhérente à la langue française permet à l’homme oriental de vivre son amour bourgeoisement et confortablement sans perdre le pouvoir de sa virilité.

Toutefois, le « Je t’aime » est-il l’expression de la sincérité d'un sentiment ou au contraire n’est-il que la manifestation d’un rôle social ?

Il me serait très difficile de prétendre sonder l’âme de l’être marocain pour vous donner une réponse tranchante, mais l’observation au quotidien des mœurs amoureuses nous apprend que le « je t’aime » viril me parait n'être qu’un simple acte communicatif de civilité ou de courtoisie dicté par l’appartenance à une catégorie sociale qui s'efforce de se démarquer du reste de la population par le pouvoir d’une langue empruntée à l’autre, au "civilisé".

Vous pourriez peut-être croire que je pense que l’homme marocain n’aime pas. Je vous dirai tout simplement qu’il ne le manifeste pas expressément. La preuve, c’est que nos parents et nos grands parents s’unissaient et s'aimaient intimement pour toute la vie et le plus souvent ils ne divorçaient pas.Pour dire leur amour, ils le faisait dans une langue imagée. Quant aux nouvelles générations, ils « je t’aiment » trop ouvertement et ostensiblement le partenaire au point d’attirer les mépris par leurs attitudes trop affectées.

P.S : Avec tous mes respects pour toutes les personnes aimantes





 Réponse N°6 20355

Une curieuse :-)
  Par   Samira Yassine  (CSle 26-04-12 à 07:49



Alors Lalla khti farida doit se débrouiller pour vous répondre dans la même langue mais en variant les expressions. :-)





 Réponse N°7 20360

dire autrement
  Par   Adi Lachgar  (CSle 26-04-12 à 09:05



L'absence de l'expression publique de l'amour ne signifie son inexistence. Je trouve même que cette débauche de manifestations ostentatoires de l'amour qui sont condamnables. L'amour relève d'abord de la sphère intime, en tant que sentiment, que rituel et qu'expression.

Si le français est la langue euphémistique qui nous permet de dire plus facilement l'amour, les langues nationales choisissent d'autres tournures qui sont métaphoriques, synecdotiques, périphrastiques. L'objet d'amour est ainsi appelé, en tamazight, "Tassanou", "tiwalline", (synecdoques), "asmoun inou" ou "tasmount inou" , "illi" (ma fille), "tahbibt", "ayour inou", "tafoukt inou", "z'man inou", "argaz inou" (littéralement: mon homme)... Les mêmes expressions existent en arabe dialectal.

Ces tournures poétiques, par leur côté imagé, joue doublement dans l'expression de l'amour: elles permettent d'éviter l'assertion "je t'aime", qui, décontextualisé, devient difficilement prononçable et, en plus, mettent l'objet d'amour au centre de la relation car elle le grandissent tout en rappelant le rapport de possession (winou.) Chaque expression est vécue comme une expérience hiérogamique. D'ailleurs, comme c'est le cas pour le fameux "chéri", qui finit par ponctuer toutes les phrases, des expression comme "zin inou" ou "hnna" sont assez largement utilisées.

PS

Il existe un sketch de Fernad Reynaud sur les paysans et qui parle de l'amour.





 Réponse N°8 20363

Ressourcer
  Par   LOUMATINE Abderrahim  (Profle 26-04-12 à 09:28



Bonjour;

Je dois aller me ressourcer en pays berbère. Tellement ses mots ont une résonnance particulière qui réveille tant de souvenirs. Je les apprendrai à "lallati"pour qu'elle puisse me répondre.

Madame Samira vous permettez que j'emploie votre signe?(Pas de plagiat sur le site)





 Réponse N°9 20364

Allez-y M Abderrahim
  Par   Samira Yassine  (CSle 26-04-12 à 09:37



Même si je n` ai pas compris de quel signe vous parlez. :-)





 Réponse N°10 20373

Celui-ci
  Par   LOUMATINE Abderrahim  (Profle 26-04-12 à 11:54



:-)





 Réponse N°11 20387

:-)
  Par   Samira Yassine  (CSle 26-04-12 à 14:24



Si ce n'est que ça : Ce signe :-) moi je ne savais pas de quoi vous parliez.





 Réponse N°12 20388

re
  Par   marocagreg  (Adminle 26-04-12 à 14:31



j'aime bien ma7nna qui me rappelle de beaux souvenirs d'enfance !





 Réponse N°13 20399

Plaisir
  Par   LOUMATINE Abderrahim  (Profle 26-04-12 à 16:28



Ce mot ne fait pas sourir, il fait plaisir . J'ai plutôt apprécié Comme j'ai apprécié l'émoticone . Il est un temps où l'homme appelait sa femme "Lalla" alors qu'elle l'appelait"sidi".Ces mot si simples étaient porteur d'une charge sentimentale intense. J'en étais témoin parole de vieux. J'y prends déja plaisir car je suis un peu "rétro"





 Réponse N°14 20401

re
  Par   LOUMATINE Abderrahim  (Profle 26-04-12 à 16:42



Merci M.ElOmari

Tout l'honneur est pour moi





 Réponse N°15 20416

Enfin quelqu'un!
  Par   Alami Hanane  (élèvele 26-04-12 à 19:01



J’aimerais d’abord féliciter le courage de M. Elomari Alaoui qui a osé évoquER ce sujet car d’habitude les hommes ne sont pas très expressifs côté sentiments surtout après le mariage !

Pour ce qui est de dire son amour à l’autre, je crois que c’est une chose à laquelle nous devrions être habitués depuis notre bas âge. Si on habitue un enfant à entendre cette phrase : « Je t’aime » ou celle là : « Je t’adore » depuis ses premières années et ceci dans n’importe quelle langue (des expressions comme « kanbghik » ou « kanhebek » qui paraissent un peu lourdes peuvent être remplacées par « alhbib dyali »… ) il la reproduira facilement une fois grand !

Alors disons à nos enfants assez souvent que nous les aimons ça ne peut être que bénéfique.





 Réponse N°16 20433

pourquoi Nesrani?
  Par   Jeafari Ahmed  (CSle 26-04-12 à 23:13

Bonsoir!

Je viens par hasard de tomber sur le morceau du répertoire classique marocain, qui dit:

Ach dak li zine....

L'hobe kane zouine .....ou walla nesrani.

Je n'ai pas pu repêcher tous le mots, mais j'ai compris que par nesrani, l'amour a une connotation péjorative.

Je n'ai pas bien compris pourquoi?!




 Réponse N°17 20435

L'amour devenu chrétien
  Par   ELHOUSSAINI Lahoussine  (Profle 26-04-12 à 23:29

Salut M. Jeafari.

Effectivement, cette chanson est interprétée par Hamid Zaher. Le qualificatif "nesrani" connote l'absence de pitié, la sévérité, la rudesse, la dureté car c'est de cette façon que se comportaient les croisés ( les chrétiens) avec les musulmans pendant les guerres. Puis le mot a été projeté sur les relations où l'amour est univoque. En effet l'être aimé qui n'échange par l'amour est perçu comme un tortionnaire impitoyable.un "kafer", un ingrat.

J'espère bien avoir eu raison.

Humblement.




 Réponse N°18 20437

Surement!
  Par   Jeafari Ahmed  (CSle 26-04-12 à 23:38



Il y a beaucoup de bon sens dans vos explications.Et il se peut aussi, que se soit le manque de pudeur, qui conduit à l'indifférence ...





 Réponse N°19 20438

Qui aime bien châtie bien?
  Par   ELHOUSSAINI Lahoussine  (Profle 26-04-12 à 23:42



Je ne sais pas si vous êtes du même avis.





 Réponse N°20 20439

Pudeur et indifférence?
  Par   ELHOUSSAINI Lahoussine  (Profle 26-04-12 à 23:45



Excusez-moi.Je n'ai pas saisi le rapport.





 Réponse N°21 20442

L'indifférence ou froideur!
  Par   Jeafari Ahmed  (CSle 27-04-12 à 06:57



Bonjour,M. Il Houssaini. Je m'étais assoupi, hier soir!sans voir votre message!

Je crois que s'afficher en public, s'embrasser dans la rue, ne pas se respecter dans le sens des rapports réservés et polis, comme indiqué par la religion, je suppose, en tout cas comme l'étaient nos parents, finit par détériorer la relation, conduit aux rapports glaciaux d'où indifférence, et peut-être violence!Remarquez que dans la plus part des chansons, on ne parle pas de relation de mariage. Sous une forme vague, c'est plus tôt, relation d'amour entre n'importe quel couple réuni par le hasard .

Soit c'est avant le mariage: la période de l'amour romantique, soit cela reste vague! Mais, une chanson d'amour entre mari et femme: c'est plutôt, du coté des problèmes, et de la trahison..., veuvage,..divorce...!comme si l'amour conduit à "Laachra", qui après peut se rompre et de là quête de l'amour perdu, ou un autre, ainsi de suite

NB: je parle des chansons, et non de mon point de vue!





 Réponse N°22 20446

Film
  Par   LOUMATINE Abderrahim  (Profle 27-04-12 à 09:20

Bonjour;

M.Jaafari; vous avez remarqué que des films finissent lorsque le héro et l'héroïne se rencontrent à la fin, de même pour les contes,"ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants"(allah i3amarha dar)? ESt ce parceque la monotonie s'installe et il n'y plus rien à raconter?

Quant à "nsrani", l'explication de M.Lhoussaini est juste




 Réponse N°23 20480

les nsara et les mouslims
  Par   Adi Lachgar  (CSle 27-04-12 à 18:19



Dans notre enfance, on massacrait les fourmis rouges et on trouvait sacrilège de tuer ne serait qu'une noire.On appelait les fourmis rouges "tiromiyyine" (les chrétiennes.)

Je me demande si ceux qui nous ont inculqué ça (je ne sais pas comment) n'y ont pas trouvé le moyen d'évacuer quelque fantasme.





 Réponse N°24 20481

Roumi VS Beldi!
  Par   Jeafari Ahmed  (CSle 27-04-12 à 18:48

Bonsoir M. ADi! à la résonance de" tiromiyyine" je crois reconnaître "Roumi", et je ne me sens pas une longue haleine pour dresser une liste, mais Vous ne trouvez pas que tout ce qui est roumi est éphémère, fade, fragile, insaisissable, versatile, et j'en passe, face à l'authenticité, la stabilité, la durabilité, la...., la.... de tout ce qui est beldi, même en amour!

Zit beldia/ Zit roumia

Djaj beldi/ djaj roumi

Sabon beldi/ S..roumi

lebs beldi/ L...roumi

Zine beldi/ Z..roumi

Etc beldi/ e...roumi




 Réponse N°25 20492

ROUMI vs BELDI, le RETOUR
  Par   Adi Lachgar  (CSle 27-04-12 à 20:33

Bonsoir Si Ahmed. Vous avez raison, le beldi est toujours meilleur (sauf pour la beauté, peut-être) que le roumi. cependant, même chez les roumis, il y a du beldi et du roumi. Roumi, actuellement, signifie industriel. Les produits bio (donc beldi) coûtent la peau des fesses. Sans oublier que tout n'est pas beldi dans le beldi. Le croisé est la solution, ou pas.

Il y a cependant une chose que je reconnais volontiers, et avec plaisir: la magie du vêtement féminin marocain beldi. A partir d'un certain âge, et à cause des grossesses successives, certaines femmes prennent du poids. Le vêtement roumi ne leur sied plus et, parfois même, quand elles ne s'habillent pas avec goût et intelligence, il les enlaidit. Le caftan, la takchita, la m'dema les transforment littéralement. Même le ventre, pourtant hideux, devient beau et désirable.Les tailleurs en savent quelque chose qui nous font payer ces plaisirs des yeux et des sens des cents et des mille.





 Réponse N°26 20524

Beldi ou roumi?
  Par   ELHOUSSAINI Lahoussine  (Profle 28-04-12 à 02:26

Excusez-moi. Y a -t-il une pensée beldie etune pensée roumie?




 Réponse N°27 20564

re
  Par   LOUMATINE Abderrahim  (Profle 28-04-12 à 16:14



Ne voyez-vous pas que beaucoup ici'dont je suis)pensent "beldi" bienqu'ils parlent "romi"?Relisez la discussion depuis le début et vous allez voirM.El Houssaini





 Réponse N°28 20577

adi
  Par   Adi Lachgar  (CSle 28-04-12 à 21:01



C'est cela la poésie et l'art Si Abderrahim.





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +