Comprendre une oeuvre passe par la connaissance du contexte historique

 Par AIT KASSI NABIL  (?)  [msg envoyés : 10le 05-04-10 à 16:57  Lu :25550 fois
     
  
 accueil

Voici quelques conseils pour les élèves afin de leur faciliter la compréhension d'une œuvre.
Tout d'abord, il est indispensable de connaître l'auteur et le contexte historique dans lequel il évolue. Prenons le cas de Victor Hugo par exemple.
1/ L'auteur
Il s'agit d'un écrivain engagé, dramaturge, poète et homme politique français (1802-1885). Il est l'auteur de plusieurs œuvres dont "Les Misérables"(1862), "Les Contemplations"(1856), "Les Châtiments"(1853).
Que signifie "écrivain engagé"? C'est le fait d'intervenir dans la vie politique, sociale ou religieuse par le biais d'une œuvre littéraire. Le but de l'auteur engagé est donc de faire passer un message ayant trait à la vie politique entre autres et ce en s'appuyant sur ses écrits.
2/ Le contexte historique
Victor Hugo (en tant qu'auteur) a vu se succéder plusieurs régimes politiques en France:
1815-1824 : Louis XVIII
1824-1830 : Charles X
1830-1848 : Louis Philippe
1848-1852 : Louis Napoléon Bonaparte
1852-1870 : Napoléon III
Ainsi, l’écriture du Dernier jour d’un condamné (en 1829) a lieu durant le règne de Charles X. A cette date, la peine de mort à la guillotine est appliquée en France (elle ne sera abolie qu’en 1981), chose contre laquelle Victor Hugo va se révolter par le biais de deux œuvres principalement : le Dernier jour d’un condamné (qu’il décide d’écrire après avoir assisté à plusieurs exécutions et surtout au lendemain de son passage devant l’Hôtel de Ville où il voit le bourreau graisser la guillotine pour une exécution proche) et Claude Gueux publié en 1834.
Attention, le fait que Victor Hugo se révolte contre la peine de mort ne veut pas automatiquement dire qu’il est un opposant au pouvoir à savoir Charles X. Ce n’est qu’à partir de 1851 que Victor Hugo s’oppose à Louis Napoléon Bonaparte, ce qui conduira l’écrivain à vivre en exil jusqu’en 1870.
Concernant Jean Anouilh pour Antigone, j'invite les élèves à faire leurs propres recherches et les partager si possible sur Marocagreg.
Bon courage.

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur


 Réponse N°1 3384

Merci
  Par   Samira Yassine  (CSle 05-04-10 à 17:02

Je tiens à remercier M Ait Kassi pour son article. Nos élèves ont besoin de ce genre de précision concises et bien ciblées.Merci




 Réponse N°2 3550

Comprendre une oeuvre passe par la connaissance du contexte historique
  Par   gamali driss  (CSle 16-04-10 à 00:34

Bonsoir.

je suis pour ce genre d'informations qui sont utiles à nos élèves .Mais je suis tout à fait contre lorsque certains enseignants prennent plaisir à parler à leurs élèves de certaines considérations très éloignées de leurs interets. Pour le cas d'Antigone par exemple ,on me rapporte souvent que des enseignants se laissent facilement aller à disserter sur le contexte de collaboration de certains intellectuels francais sous le régime de Vichy très proche des Allemends.....Anouilh serait ,selon eux ,quelqu'un qui a cherché à démontrer l'inutilité (voire meme l'absurdité) de la résistance face aux occupants à travers sa pièce de théatre Antigone. j'attire l'attention qu'avec de telles explications (superflues à mon sens ) sur le fait que certains élèves peuvent faire très vite des raccourcis néfastes au sens des textes qu'on soumet à leur analyse.

Pour la Boite à Merveilles ,certains collègues se montrent très rigoureux sur cette histoire de genre de l'oeuvre de Ahmed Sefrioui :est-elle tout à fait une autobiographie ou une oeuvre d'auto-fiction tout simplement ? je sais que ce n'est pas le meme débat mais je propose l'exemple à la méditation quand meme.

Cordialement.




InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +