Comment vais -je me comporter avec cette élève? ??

 Par bachiri Fatiha  (Prof)  [msg envoyés : 185le 15-01-12 à 17:10  Lu :1654 fois
     
  
 accueil


Après l'avoir blâmer pour ne pas avoir son cours en utilisant le dictionnaire, l'une de mes meilleurs élèves de 4année moyenne m'a écrit un texte dans lequel elle justifie les causes de son ennuie pendant le cours de français .
J'avoue que son comportement m'a vraiment étonné , pour plusieurs raisons.
D'une part c'est une élève très studieuse dans ma classe .
D'autre part , elle me dit que je parle trop en leur répétant sans cesse qu'ils doivent travailler et qu'elle n'aime pas ceux qui parlent beaucoup .
Par ailleurs elle n'aime pas que je leur fasse de la moral en me mettant en colère , ils ne sont pas bien en classe , ils ne révisent pas , ils ne prépare pas et alors ??
Enfin elle dit madame elle n'aime cette manière de me comporter pour dire que suis la meilleure enseignante .
Elle termine en me disant qu'elle m'aime bien .
comment lui répondre ??Dois je faire mon plaidoyer devant mon élève

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  La communication en classe
  Didactique professionnelle
  Tous les messages de bachiri Fatiha


 Réponse N°1 16132

La sagesse des petits
  Par   kasbaoui abdelaziz  (Autrele 15-01-12 à 17:51

De prime abord, il faut avouer qu'on enseigne plus que les élèves apprennent. Or, une langue s'apprend plus qu'elle s'enseigne. Les apprentissages gagneraient en efficacité si les enseignants s'effaçaient davantage en laissant plus de territoire didactique et pédagogique aux élèves.

Ensuite, je dirai aussi qu'il y a une inflation dans les leçons de morale qu'on donne aux élèves, surtout quand les principes de ces leçons sont transgressés quotidiennement par certains de leurs professeurs (ponctualité, préparations, respect, écoute de l'autre, ...). Les élèves ne sont pas en mesure, vu leur maturité intellectuelle, de faire la part des choses et de trouver l'explication valable.

Je me refuse bien évidemment à toute généralisation, mais je pense qu'on favorise davantage(pour une raison ou une autre) dans nos classes une circulation - parfois abusive- de savoirs d'ordre cognitif et méthodologique aux dépens de l'observation des interactions humaines et pédagogiques puisque la classe est un communauté ethnographique en perpétuels mouvements psychologiques, culturels, sociaux, etc. qui pourraient générer une gestion "interactionnelle" et socio-affective des situations d'enseignement/apprentissage.




 Réponse N°2 16134

RE
  Par   bachiri Fatiha  (Profle 15-01-12 à 18:23

Merci collègues pour vos réponses mais mes élèves sont issus de régions très loin de la ville , en fait c'est le douar au sens propre du mot .

Leurs parents sont eux mêmes analphabètes , ils ne soucient même pas de leurs enfants , certains de mes élèves , ceux de 1 année viennent au collège avec un retard d'une année toute entière parce qu'ils n'ont pas fait de français soit en troisième ou on quatrième année primaire .

En rentrant à la maison , ils aident leurs parents à entretenir les animaux de la basse -cour . Ils ne préparent pas , ne révisent pas , et rêvassent pendant le cours où rigolent avec leurs camarades .

La majorité de mes élèves pour ne pas tous mes élèves ne possèdent pas de dictionnaires et ceux qui en possèdent ne l'utilisent pas , ils s'attendent à ce que je fasse tout, ils ne veulent pas se fatiguer , ils veulent être dépendant pour toute l'année , ils ne font pas leurs devoirs et ils me fatiguent .

Conclusion :

Les parents sont démissionnaires , les élèves ne sont pas motivés , le français pour eux est plus qu'une langue étrangère , ils veulent rigoler en classe , et avoir de bonnes notes .

Ils sont disciplinés , je l'avoue mais ils ne travaillent pas .

que faire pour ces petits? .

BN / mes élèves autant que moi , nous nous déplaçons pour aller au collège alors vous pouvez imaginer la situation , eux aussi ils sont fatigués .

Je me donne à mon travail et je me soucie pour ces élèves , peut -être que c'est là le problème .

Bien à vous .




 Réponse N°3 16140

Marocains , Tunisiens ou Algériens nous partageons les mêmes soucis pédagogiques à ce que je vois !
  Par   bachiri Fatiha  (Profle 16-01-12 à 03:16



Merci collègue

oui , étant enseignante au même collège depuis plus d'une décennie , j'ai eu la chance de connaitre cela . mais je trouve que nos élèves ceux des régions lointaines n'ont pas la chance comme ceux des villes et je trouve cela injuste , aucune distraction ; ils ne font ni sport ,ni musique , ... ils n'ont pas la chance d'avoir un dictionnaire pour eux alors là un micro-ordinateur et en dépit de cela certains d'entre eux réussissent merveilleusement bien .

NB /nous autres les enseignants, nous sommes un peu gourmands , on veut remettre la majorité des élèves sur les rails .





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +