Cher professeur,


fatih brahim  (Prof) [288 msg envoyés ] - 06-10-11 à 01:10  Lu :1296 fois
En cette journée mondiale des enseignants, j’éprouve un vif besoin de vous écrire cette modeste lettre pour vous rendre hommage. N’est-ce pas vous qui m’avez appris à écrire ? N’est-ce pas vous qui m’avez appris à lire ?... Que serais-je devenu sans vous ?
Les leçons que j’ai apprises dans vos salles dès le primaire étaient pour moi une sorte de soleil qui illumine toujours ma vie. A propos de vie, je dois vous avouer que c’est ma vie scolaire qui m’a aidé à m’intégrer avec bonheur dans ma vie sociale… Comment oublier le médersa ,le collège ,le lycée ,le bizutage , les règles de discipline , le fait d’être le chouchou du professeur ,les récréations, les interrogations ,l’internat, les vacances ,la rentrée, les mathématiques ,la philosophie ,la physique et la chimie ,les sciences naturelles ,les sciences économiques, les examens scolaires, le baccalauréat…
Pour finir cette petite lettre, sache que je suis prêt à sacrifier ma vie à la reconquête de vos droits qui ont été bafoués par les agents de l’obscurantisme. Je suis à vos ordres, mon professeur. Merci pour tout.
Un de vos disciples.

Cet article est apprécié par : Smlali nadia - 



 Réponse N°1 5601

re
  Par   marocagreg  (Adminle 17-07-10 à 00:27

Désolé, avec votre diplôme en droit vous n'avez pas le droit de passer l'agrégation de français et aucune agrégation de droit n'existe pour l'instant. vous pouvez préparer un deug en langue française et tenter ensuite un accès en première année.




 Réponse N°2 5603

Textes littéraires...
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 17-07-10 à 10:25

Salut M.atif hassani,

En effet, bien qu'il se soit pas dit directement, une maîtrise parfaite des techniques littéraires est sollicitée pour tout enseignant qui est amené à enseigner l'œuvre intégrale, qui n'est autre que l'enseignement de l'œuvre littéraire...

Dans la dernière réforme qui privilégie ce genre de textes littéraires, la ball était donnée entre les mains d'enseignants qui n'ont pas été spécialement formés pour accomplir de telles tâches. Je parle des nouveaux, mais aussi des anciens..

Cela dit, il fallait aussi que l'ensemble du corps enseignants - à quelque exception près-, ajouté au corps d'inspection qui ne s'y trouvaient pas, se trouvent dans une telle posture: la preuve, les épreuves données dans le régionale qui témoignent de cette pauvreté collective devant le texte littéraire...

Maintenant, après une dizaine d'années devant cette réalité qui dit ce qu'elle dit, avec ses réussites, et aussi et surtout ses échecs, le vent va certainement tourner vers d'autres expériences, voire vers d'autres horizons...

Pour ce qui est de votre préoccupation: améliorer votre formation dans le domaine littéraire, rien n'est meilleurs que la simplicité! Il faut toujours commencer par apprendre les choses les plus élémentaires...

C'est en tout cas de ma propre expérience de quoi il s'agit! Commencer par lire les annales niveau Brevet du système français et s'adonner au manuels scolaires programmes de France. Ils ne contiennent pas d'erreurs: au niveau méthodologique et cognitif...

Quant à ce qui relève de notre programme, je vous invite à lire et à relire mes travaux dont la simplicité est à même de vous donner plus de chance à progresser...

Voilà donc cher collègue une réponse modeste à votre sollicitation: l'adage dit: Quand on ne sait pas, on demande. Mais quand on sait, on partage...

A propos, puisque vous avez eu une formation au niveau juridique, je vous invite à participer au thème autour du code de la famille. Je suis entrain d'y consacrer une série d'articles critiques, qui y formeront un mémoire...

Cordialement...




InfoIdentification nécessaire
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +