Ces jeunes qui ne savent plus écrire

 Par ziani mohammed  (Prof)  [msg envoyés : 73le 05-11-10 à 11:45  Lu :2758 fois
     
  
 accueil


Société
Ces jeunes qui ne savent plus écrire
Même s’il reste toujours des cracks, la nouvelle génération d’étudiants a beaucoup de mal à écrire sans faire de fautes.
Ils sont au lycée, à l’université ou jeunes demandeurs d’emploi. Certains sont considérés comme brillants avec un Bac + 3, 4, 5… parfois 8. Malgré leur diplôme, beaucoup ne savent pas écrire correctement en français. Alertée, l’Académie veut reprendre les étudiants en main, pour qu’enfin, ils (ré)apprennent à conjuguer correctement un verbe et accorder un pluriel.
Le corps enseignant est le premier à s’en plaindre : les jeunes malmènent la langue française à l’écrit. On ne parle pas d’un mot exceptionnellement mal orthographié, d’une faute de frappe, ou d’un “s” oublié. Mais d’erreurs orthographiques répétées, de l’oubli systématique de l’accent ou de la majuscule, du refus d’accorder les sujets ou de l’incapacité à conjuguer correctement un verbe. “On part du principe que les jeunes arrivent au lycée en maîtrisant le français, explique une professeure de l’université à Saint-Denis. Or, ce n’est pas toujours le cas. Avec les années et le manque d’entraînement, ils perdent leurs acquis. Résultat, arrivés à l’Université, ils ont oublié leurs fondamentaux”. Tous ces jeunes qui massacrent la langue française ne sont pas des ignares, loin de là. Beaucoup d’entre eux se sont engagés dans de longues études. Seulement voilà, aussi doués soient-ils dans leur branche respective, ils cumulent les lacunes à l’écrit. “La langue française est difficile, explique Gudrun Ledegen, maître de conférence à l’université. L’accord de certains mots au pluriel ou la terminaison des verbes conjugués ne s’entend pas à l’oral, mais se voit à l’écrit, d’où les confusions. Par exemple, on ne sait pas quand il faut écrire “ez”, “er” ou “ait” à la fin d’un verbe. À l’oral la question ne se pose pas, car la prononciation est la même à chaque fois”. Pour Gudrun Ledegen, ces jeunes fâchés avec l’orthographe, la grammaire et la conjugaison ne sont pas irrécupérables. Selon elle, une dizaine d’heures seulement suffiraient à rappeler aux étudiants les fondamentaux oubliés.
http://www.clicanoo.re/11-actualites...vent-plus.html

  




 Réponse N°1 7216

et nos jeunes...
  Par   LEFRIYEKH FATIHA  (Profle 18-11-10 à 22:04

Même problème au Maroc, nos jeunes malmènent la langue française d'une façon lamentable et je me pose toujours ces questions: quelle l'origine de ce problème? Est-ce cette politique de l'arabisation? Est- ce que les professeurs ne sont pas au niveau des enseignants qui nous avaient appris le français? Est-ce la faute aux manuels? Ou bien parce que nous nous retrouvons confrontés à une génération désintéressée? Plein de questions auxquelles je ne trouve aucune réponse exacte!!




 Réponse N°2 7254

Ni arabe ni français
  Par   Amari souf  (CSle 21-11-10 à 13:01

Au Maroc, c'est ni arabe ni français; faut peut être commencer par maîtriser la langue arabe et passer par la suite à la langue française ou bien les deux en même temps. Pour revenir au problèmes, certes ils sont beaucoup mais que faire ? Il faut que chaque professeur de langue française et ce au primaire et au collèges prennent l'initiative et inciter les apprenants à aimer ces deux langues...




 Réponse N°3 7355

Mais pourquoi les élèves du privé maîtrisent cette langue
  Par   Akram Adam  (Profle 01-12-10 à 20:36

Juste uen petite remarque, je ne sais pas pourquoi les marocains des établissements privés n'ont pas ce souci majeur de la maîtrise de la langue française? C'est peut-être le programme ? ou les enseignants ? ....On connaît tous la réponse mais personne n'ose le dire .




 Réponse N°4 8174

aux aguets
  Par   badaoui karima  (CSle 19-01-11 à 11:33

les enseignants du public sont ceux qui enseignent dans le privé sauf dans ce secteur le prof est aux aguets il est évalué par plusieurs personnes :les élèves,leurs parents,leurs voisins, leurs familles,le directeur pédagogique, le responsable de la matière,le propriétaire de l'établissement...




InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +