C'est facile, les figures de style

 Par hammache lhoussaine  (?)  [msg envoyés : 17le 02-03-10 à 23:14  Lu :7460 fois
     
  
 accueil


Les figures de rhétorique / Les figures d'opposition
Je comprends
Dans cette leçon nous allons aborder 4 figures de style se basant sur l'opposition à savoir : l'antithèse, l'oxymore, le chiasme et l'antiphrase
I° - l'antithèse
1 – Définition: on parle d'antithèse, lorsque, dans une même expression ou dans un même énoncé, deux termes à sens opposé sont réunis. Pour reconnaître une antithèse, les critères sont les suivants:
a – les deux termes doivent être opposés
b – les deux termes doivent être disjoints
c – les deux termes doivent renvoyer à deux sujets ou deux réalités différentes
d – Les deux termes appartiennent, généralement, à la même catégorie grammaticale
2 – Exemple
A père avare, fils prodigue
a – les deux termes opposés: Prodigue / Avare
b – les deux termes ne sont pas juxtaposés
c – le terme "avare" renvoie au père / le terme prodigue renvoie au fils
d - les deux termes sont des adjectifs
3 – Remarque: On distingue deux types d'antithèse:
a – l'antithèse: à effet de parallélisme
o Exemple: un noble, s'il vit chez lui dans sa province, il vit libre mais sans appui; s'il vit à la cour, il est protégé mais il est esclave.
b – l'antithèse à effet de chiasme : on évoque ce deuxième cas lorsque il y a croisement entre l'antithèse et le chiasme
o Exemple : tel qui rit vendredi, dimanche pleurera
II° - L'Oxymore
1 – Définition : L'Oxymore: Lorsque deux termes contradictoires par leur sens sont réunis dans le même énoncé, on parle d'oxymore. Pour reconnaître cette figure de rhétorique, les critères sont les suivants:
a – les deux termes doivent entretenir une relation de contradiction
b – les deux termes doivent être juxtaposés
c – les deux termes doivent renvoyer à la même réalité, au même sujet
Les deux termes appartiennent généralement à deux catégories grammaticales différentes
2 – Exemple: Etéocle et Polynice, les deux frères ennemis qui se sont entretués pour la couronne.
a – les termes : frères et ennemis sont la contradictoires
b – les deux termes sont juxtaposés
c – les deux termes renvoient au même sujet: les deux frères
d - le premier terme est un Nom; le second un Adjectif
III° - Le Chiasme
1 – Définition : il y a chiasme lorsque quatre éléments (lexicaux ou grammaticaux) fonctionnent ensemble deux par deux dans un ordre inversé: le 1er et le 4ème, le 2ème et le 3ème et que l'ensemble figure dans une sorte de croix
2 – Exemple:
Il faut manger pour vivre et non vivre pour manger
Manger : A
Vivre : B
L'ordre donne donc AB/BA
VI° - L'antiphrase
1 – Définition : Répertoriée comme la figure de style de l'ironie par excellence, l'antiphrase est la trope par le biais de laquelle on dit le contraire de ce que l'on pense
2 – Exemple: En plus du mensonge, il possède d'autres qualités
o Le mensonge est un défaut non une qualité
Je m'exerce
Déterminez puis justifiez les figures d'opposition contenues dans les phrases suivantes
N'écoutant que son courage qui ne lui demandait rien, il se garda d'intervenir
En temps de paix, les enfants enterrent leurs parents, en temps de guerre, les parents enterrent leurs enfants
Il n'est pire sottise que d'ignorer son orgueilleuse faiblesse.
C'est l'homme dont j'admire le génie et dont j'abhorre le despotisme
Voir un enfant, c'est penser à un vieillard; et voir un berceau, c'est songer à une tombe
LHOUSSAIN HAMMACH
lycée sijilmassa
Errachidia

  



InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +