Bizuthage

 Par Kamal Ikoubane  (?)  [msg envoyés : 3le 24-07-11 à 13:16  Lu :1890 fois
     
  
 accueil


Bonjour tout le monde,
Je me présente : Kamal de Tanger, et finalement accepté aux classes préparatoires. Plein d'enthousiasme et d'énérgie, j'ai essayé de contacter les anciens ( ou super ances comme ils aiment se faire appelés, et je ne sais pas pourquoi) afin de mieux connaitre le programme et la vie au sein de l'internat. Mais apparemment, les anciens n'étaient excité que par le bizuthage. Des élèves choisis de toute une région, l'élite, se changent pendant la première semaine, pour se livrer à une série d'humiliation envers les nouveaux élèves, parfois la violence physique. Je leur demande la cause de tout cela, et on me réponds : " C'est destiné vers les prétentieux et ceux qui se font la grosse tête, car ils viennent d'être admis et se croient des génies"
Mais, personnellement je ne crois pas que c'est pour le bien des nouveaux élèves : une semaine de chaos, pu meme s'adresser à la direction ne résoudera rien. J'irais m'adresser au prviseur en l'informant qu'on ma rasé le crâne contre mon gré, et il me répondra ; " C'est le bizuthage, mon fils "
Après le dîner, les élèves de Spé se dirigent en dizaines vers le dortaoir des Sup pour les faire sortir et les humilier, les ordonner de faire le mendiant: d'enlever ses vêtements et se mettre à genoux et prier pour de l'argent.
Et pour ceux qui se révoltent ( très rares ), on leur a préparé une torture digne du Moyen Age : c'est quatre élèves qui vous tiennet, vous ouvre les jambes et vous font asseoir sur un poteau.
Ceci n'est pas un cauchemar, je ne l'ai pas imaginé. C'est arrivé pluseurs années auparavant et on le subira, contre notre gré bien sûr.
Que pensez-vous de tout ce chaos? et comment pensez vous qu'un "bon" bizuthage doit être?
Partagez ave nous vos expériences, surtout les professeurs, car j'ai hâte de connaitre leur opinion.
Merci d'avance

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur


 Réponse N°1 13637

Le calvaire
  Par   Samira Yassine  (CSle 24-07-11 à 22:05



Oui , mon fils, il va falloir s'y préparer, à ce bizutage.

Ma fille a réussi l'année dernière à faire exception en refusant d'obéir aux ordres des supérieurs; et refuse cette année de faire subir ce calvaire à ses futurs nouveaux camarades.

Cette tradition barbare a fait couler beaucoup d'encre l'année dernère. Les journaux en ont parlé , suite aux scandales de l'ENSAM de méknès où on a mis du poivre dans les yeux d'une étudiante.

ces gens agissent sous prétexte de participer à l'intégration de leurs nouveaux camarades. Je ne vois pas d'intégration là dedans, bien au contraire, avec ce bizutage , certains étudiants risquent d'être marqués à vie.

J'ai vu une émission l'année dernière dans une chaine française où un ancienne victime du bizutage luttait au sein d'une association pour mettre fin à ce genre de comportement.

le sujet a été abordé dans notre site sous le même titre "bizutage". Vous pouvez le consulter en attendant d'autres réactions à votre sujet.

Je vous conseille , pour le moment , de profiter des vacances, et à chaque jour suffit sa peine.

Bonne chance.





 Réponse N°2 13640

re
  Par   marocagreg  (Adminle 24-07-11 à 22:30

et pourtant, ce sont les étudiant eux-mêmes qui pratiquent ce rite initiatique en vue d'intégrer rapidement les nouveaux dans le corps élitiste des étudiants des grandes écoles (les persécutés qui deviennent persécuteurs). le bizutage en lui-même n'est pas mauvais, ce sont les exagérations de certains qui transforment ce rite d'initiation en purs actes d'humiliation sans but




InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +