Bifurcations


OURAB MOHAMMED  (Prof) [25 msg envoyés ]
Publié le :2015-04-02 09:44:30   Lu :881 fois
Rubrique :Productions littéraires  
  • 2.2 stars
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5


Le train entra majestueusement en gare et le grincement de ses entrailles s'assoupissait à mesure qu'il s'immobilisait lentement sur le quai devenu soudain le lieu d'une agitation désordonnée.
Elle quitta doucement le banc oû elle était assise depuis une bonne demi-heure et attendit la fin des ruades qu'avait désormais l'habitude de voir se dérouler sur les marches des portières donnant accès aux wagons.Elle n'arrivait pas à s'expliquer,une fois à l'intérieur,pourquoi les gens étaient moins préoccupés par l'idée de trouver une place de libre que par le souci de dénicher un compartiment inhabité.Ah!Le beau privilège:posséder son propre espace,y fonder une intimité et le protéger en affichant un regard gêné,voire hostile!Heureusement, l'avènement des TNR et des wagons à couloir contibuent quelque peu à injecter une petite dose de la chose publique dans les veines!
Elle réussit enfin à se trouver une petite place dans un compartiment occupé par un quadragénaire plongé dans la lecture d'un quotidien national.Elle s'assit discrètement en face de lui.Il ne semblait nullement intéressé par sa présence.Elle jeta un regard par la fenêtre et dut remarquer qu'ils étaient dejà loin de la ville.Les paysages s'offraient admirablement à elle et une sensation de bonheur l'anima.Mais, à mesure qu'elle consommait délectablement cette jouissance,un sentiment de malaise s'emparait d'elle:c'était comme si on l'épiait.Elle tourna légèrement la tête et ,du coin de l'oeil,se rendit compte que l'homme d'en face la fixait du regard.Malgré l'air rassuré qu'elle affichait,elle n'en demeurait pas moins profondément troublée par la persistance de ce regard devenu inquiétant.
Elle sentait venir l'instant oû il allait sans doute user des artifices du langage por l'aborder moyennant ces propos creux qu'elle avait désormais l'habitude d'entendre de la bouche de ceux qui ont l'intention de pecher(vous mettez l'accent qui vous convient).
 Le comapartiment fut subitement plongé dans une obscurité totale et le train qui s'était engagé dans un tunnel lança un cri déchirant dont l'écho se fit sentir dans le coeur palpitant de la jeune fille.Craignant un danger imminent,elle se tenait prête à lutter jusqu'au bout pour repousser toute agression et son corps menacé prit instinctivement la posture d'une bête traquée.Elle aurait souhaité sortir d'elle-même pour se voir,voir l'air qu'elle avait,tellement sa condition de femme la dégoûtait.Elle en avait assez de se sentir l'objet des regards méprisant et lascifs des mâles! Deux longues minutes s'écoulèrent,un sifflement annonça la délivrance et la lumière revenait déjà,rassurante.Elle ne put s'empêcher de pousser un soupir de soulagement et laissa échapper une étrange onomatopée.Mais elle fut soudainement frappée de stupeur lorsqu'elle constata que le siège qu' occupait le quadragénaire-au-regard-inquiétant était vide.Elle parcourut tout le compartiment du regard et accopmlit même le geste stupide de le chercher à des endroits normalement inaccessibles à un être humain.A moins qu'il ne se fût métamorphosé en quelque bestiole,l'homme avait bel et bien disparu! A SUIVRE...

Cet article est apprécié par : Fatiha kerzazi  - Loumatine abderrahim - Ammari najlae - Elmzouri mostafa - 



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near '&& id!='35360' order by rand()' at line 1