Bertolt brecht, la vie de galilée, résumé

 Par fatih brahim  (Prof)  [msg envoyés : 288le 12-07-14 à 17:19  Lu :9092 fois
     
  
 accueil


Cette pièce de théâtre se subdivise en 15 tableaux dont nous allons résumer le contenu :
Galilée, professeur de mathématique enseigne et fait ses recherches depuis des années à l’université de Padoue en l’an de grâce de 1609. En compagnie de son disciple Andrea il cherche à démontrer la théorie copernicienne qui stipule que la terre tourne autour du soleil et non l’inverse comme le préconisent les autorités de l’église depuis des siècles. Pour ce faire, il a inventé le télescope pour voir et observer l’univers.
1- Galilée remet à la république sa lunette d’environ soixante centimètres. Au grand arsenal de Venise sont présents des membres du conseil avec à leur tête le doge, Sagredo, l’ami de Galilée, Virginia sa la fille .On expérimente le télescope.
2- Aujourd’hui, dix janvier 1610, Galilée voit (la vérité) et démontre que la lune est illuminée aussi par le soleil et que Jupiter a 4 étoiles qui tournent autour de lui .Son ami est alarmé des conséquences de ces découvertes pouvant bouleverser négativement la vie du grand savant alors que Galilée manifeste sa foi en la raison.
3- Galilée quitte Venise pour Florence. Là, il peine à convaincre le philosophe, le mathématicien et le maréchal de la cour de la nouveauté scientifique de son système. Ainsi au lieu de voir à travers sa lunette ces derniers persistent à soutenir l’ancien système d’Aristote et le modèle ptolémaïque. Le tableau se termine par cette réplique du maréchal de la cour : « pour ce qui est de vos affirmations, Son Altesse ne manquera pas d’aller quérir à Rome l’avis de notre plus grand astronome vivant, le père Christopher Clavuis, premier astronome du collège pontifical ».
4- La peste sévit, pourtant Galilée continue ses recherches.
5- Au Collegium Romanum, l’institut du Vatican, Galilée subit la violence des clergés .A la fin, on apprend que Clavius conclut que c’est « maintenant, aux théologiens de voir comment les sphères célestes » Galilée semblent épargné.
6- Le 5 mars 1616, Galilée est invité avec sa fille à un carnaval. Encore une fois, il se lance à défendre ses découvertes aux représentants de l’église qui prennent notes de ses arguments. L’événement qu’on retient dans ce tableau est le décret du Saint-Office qui juge que « la théorie de Copernic selon laquelle le soleil est centre du monde et immobile alors que la terre n’est pas au centre du monde et se meut, est folle, absurde, hérétique au regard de la foi. » En apprenant cette nouvelle, le grand novateur affiche son inquiétude quant aux recherches scientifiques .on remet le procès verbal à l’inquisiteur.
7- Galilée est en présence d’un moine physicien qui exprime son désir d’expliciter le décret, de se convaincre des travaux de l’astronome et des répercussions sur la vie sociale des gens. On converse à longues tirades.
8- Galilée et de ses disciples étudient la question des taches solaires et la flottabilité des objets. On expérimente et Tl' on discute ce que dit Aristote.
9- Les idées nouvelles de Galilée se répandent parmi le peuple. Ainsi au cours du carnaval de 1632 « beaucoup de villes italiennes choisissent l’astronomie pour thème du cortège » ; on célèbre les innovations sur un ton sarcastique.
10- Dans le palais des Médicis à Florence, Galilée et sa fille sont reçus par le grand-duc. On l’informe que la sainte inquisition a l’intention de l’interroger à Rome .La voiture de la Sainte inquisition l’attend.
11- Au Vatican le nouveau Pape urbain VΙΙΙ et le cardinal inquisiteur discutent des moyens de dissuader de propager ses innovations en contradiction avec les idées de l’église. On conclut sur la nécessité de lui montrer les « instruments » autrement dit les outils de torture.
12- Galilée rétracte, le 22juin, 1633, sa théorie du mouvement de la Terre. Ses disciples se préoccupent de l’achèvement de son livre « Discorsi. »
13- « 1633-1642. Galilée vit dans une maison de compagne près de Florence. Prisonnier de l’inquisition jusqu’à sa mort ». Le grand savant en profite pour achever son « Discorsi ». Il s’entretient avec son disciple Andrea au sujet des travaux scientifiques en Europe et lui remet une copie de son livre. Galilée justifie sa rétraction en affirmant qu’il s’agit seulement de tactique : « Devant les obstacles, il se pourrait que la ligne la plus courte entre deux points soit la courbe. » On retient la longue tirade de Galilée qui explicite le but ultime de la science ; pour l’éminent scientifique : « le but de la science consiste à soulager les peines de l’existence humaine. Quand des hommes de science intimidés par des hommes de pouvoir égoïstes se contentent d’amasser le savoir pour le savoir, la science peut s’en trouver mutiler. »
14- Andrea quitte l’Italie en possession du livre de son professeur Galilée. La fin s’annonce alors comme un début. « Nous ne sommes vraiment qu’au commencement. »

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Johon steinbeck/des souris et des hommes /résumé
  Dino buzzati,pauvre petit garÇon-résumé
  Tous les messages de fatih brahim

InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +