Beauté et voirie

 Par OMARI Abdellatif  (Prof)  [msg envoyés : 176le 13-07-12 à 13:16  Lu :1135 fois
     
  
 accueil


Il est vrai que nous restons imprégnés par le classique, et donc conditionnés par la connaissance d’une date. Le passé est toujours vu de belle époque par comparaison au présent. Cependant, lorsque Kundera compare en évoquant Beethoven, il se réfère à la beauté, comme nous pouvons nous référer à la beauté du chant d’Al Mwashah pour comparer, ce chant séculaire dans la culture arabo-musulmane et qui connait une renaissance avec les débuts du 20ème siècle. Mais une vérité subsiste. Comment se fait-il qu’un enfant de douze ou treize ans, sans connaitre ni Beethoven ni Abdou el Hamouli, sans même comprendre, se retrouve en écoutant par hasard ce genre de Beethoven ou de Abdou el Hamouli ? Lorsque nous sommes aujourd’hui assurés d’une grande vérité scientifique, à savoir que le fœtus est déjà sensible au monde extérieur qui l’entoure, et donc à la musique et au chant qui dominent son environnement, on peut s’interroger sur le type d’éducation qu’il a reçue et le type de sein qu’il a sucé pour pouvoir se trouver ainsi sensible, sans le vouloir, à du Strauss ou à du Salah Abdel Hay. Plus tard, il faudra peser la dimension de la sensibilité esthétique de cet être à distinguer la beauté de la voirie, et il peut avoir raison, celui-là, de considérer telle ou telle composition comme se prêterait à rire, ou au mieux, s’applaudirait comme une virtuosité du pastiche. Pour un grand nombre, n’est-ce pas que les sonates de Stati sont si magistralement composées ? Déjà, dans l’utérus de sa misérable maman, l’enfant a tant souffert d’avoir tant écouté les sonates de Stati. Plus tard, pour lui, ce sont les symphonies et les Mowashahates qui se prêteraient à rire.

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  A propos de la description réaliste
  Bac - examen régional de français-2012 -grand casablanca
  Tous les messages de OMARI Abdellatif


 Réponse N°1 25139

Vous avez tout à fait raison,
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle 13-07-12 à 18:29



Cher ami, de parler d'éducation au goût! et c'est aux parents qu'incombe la responsabilité, de dévélopper , s'ils en sont conscients, cette sensibilité à ce qui est réellement beau, dans toute expression artistique!

J'ajouterais une petite remarque: le Cha3bi ( Stati, ou autres, auquels je ne connais rien), est cependant, l'expression d'un art authentique représentant d'une population, qui l'a crée, l'a développé, et s'y expriment, s'y alaitent, tout naturellement, comme le ferait n'importe quelle population : afrique noire, mongole, maya ou autre pour sa propre musique. Alors , comment refuserions-nous ce statut d'art à cette musique du terroir, alors que nous adoptons la posture opposée, quand il s'agit d'un ailleurs?

Certes, le fait, qu'elle envahisse la cité, est alarmant, mais ne serait-ce pas une des conséquence de l'exode rurale? ceci d'un côté. Et puis, de l'autre, bien que ça découle du premier fait, le brassage des cultures, mariages mixtes aidant, n'at-il pas contribé à l'extention de ce phénomène?

Un citadin, n'at-il pas un arrière-grand-père, ou une arrière-grand-mère issus de ces plaines, qui ont vu résonner le chant ( mélodieux pour les descendants,cacophonique, pour d'autres)!

Se défendre contre ces influences,est certes salutaire, mais les percevoir d'une perception purement cérébrale, ne serait-il pas une sorte d'ethnographie de l'art, surtout pour un intellectuel ! Que n'avons-nous pas entendu dire de la musique Abdalouse, qui est d'une extraordinaire subtilité, c'est du yanana, pour faire dormir? Et la musique berbère, aussi riche et variée, légère et expressive, comme du contry music, qu'elle est Zdalalaï, Zdalalaï?, et ce que vous dites de La musique des( 3roubias,), c'est du chikhates, avec toute la connotation péjorative à laquelle renvoie ce mot?Et Raï ( importé ou exporté?) du vulgaire, des drogués, et renégats, prêts à délaisser père et mère?

Et cette nouvelle vague, du Rap darija, et autre?

Que nous reste-t-il alors dans ce panorama, culturel si varié? Rien que notre dégoût élitiste et séléctif, qui s'en va chercher ailleurs, une réponse à ce vide artistique?

Pourquoi, attendons-nous que des occidentaux, viennent s'émerveiller aux contacts de nos pauvres diables qui égratignent ces violons fabriqués avec des bidons d'insecticide et des cordes à bases de câbles à freins de bicyclette ( recyclage à la mesure de la naïveté de ces êtres doués de cette sensibilité à échanger avec la nature environnante !)

Superbe stradivarus, dont les exemplaires sont aussi multipes que la projgénitures des gens de ces contrées là!

Votre Violon d'ingres Si Omari, est effarouché de tant de grossièrtés cher ami! Votre sensibilité est mise à rude épreuve, devant tant de manifestations de cette barabarie primitive! Mais dites-moi cher ami comment un pur Mzabi, soit si déraciné?! Et que pensez-vous de El "Hajja"et hamdaouia?! (Rire)

Amitiés!





 Réponse N°2 25142

Oui....mais ....
  Par   Samira Yassine  (CSle 13-07-12 à 20:22



Moi, je ne saurai être aussi éloquente que vous, mes chers amis.

Je dirai les choses de la façon la plus crue, la plus simple.

Ma fille, la cadette, est en train en ce moment de chanter à haute voix, devant la glace une chanson américaine. Entre nous, je suis éprise par la beauté de la chanson sans en comprendre les paroles, je reconnais juste le leitmotive "some times». Elle a presque 15 ans et je suis surprise de la voir maitriser la langue anglaise, comme je ne pouvais le faire à son âge.

Pourtant, enceinte d'elle, l'allaitant ou lui faisant sa toilette, je n'ai jamais chanté anglais ni écouté une quelconque chanson même française; Moi, dès mon jeune âge, j'adorais Abdelhalim, puis une fois un peu plus mûre, j'ai commencé à déguster les belles chansons longues d'Oum Kalthoum. Mais anglais, jamais. Pourtant, mes deux filles chatent anglais.

Alors, je ne sais pas si ce goût, elles l’ont hérité, comment? Je ne comprends pas.

Par ailleurs, le goût de ces jeunes d'aujourd'hui est très différent du nôtre. On ne peut écouter leurs chansons comme ils ne peuvent supporter nos chansons arabes.

Je vous quitte pour écouter plus attentivement chanter ma fille. Pour la première fois , je découvre qu’elle a vraiment une belle voix , forte et suit le rythme de la musique de sa chanson : Rouling in the dee, d’Adel.( Ne croyez pas que je sais de quoi je parle, je viens de lui demander) :)

Alors est-ce beauté ou voirie?





 Réponse N°3 25152

C'est de la pure beauté!
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle 14-07-12 à 00:54



Comme dit notre ami si Omari! Forcément c'est du halim, ou oum Keltoum, qui se déclinent en ce gout moderne: Si vous aviez écouté du Chikhate, elle serait en train de lancer des youyou sur une 9a3da!





 Réponse N°4 25156

Cher doyen, chère Altesse
  Par   OMARI Abdellatif  (Profle 14-07-12 à 12:21



J’ai beaucoup aimé votre analyse, cher ami, je n’ai rien à critiquer, je m’en inspire tout simplement pour ajouter des choses. Je ne nie pas l’art populaire, mais je lui donne son vrai sens puisqu’il y a le mot « art ». Cet art existe chez nous et j’en suis si sensible, je le reconnais parce qu’il parvient à me transporter ailleurs, parce qu’il exprime une douleur, une élégie, une profondeur, mais il est rare quand il est vraiment art. Le tragique, c’est qu’on a décidé que la voirie soit de l’art populaire et on est parvenu à ancrer l’idée dans les corps et dans les âmes. Les anthropologues, pour savoir si un pays est civilisé, s’accordent que la première des choses qu’il faut voir c’est son art populaire. J’ignore si un anthropologue, lorsqu’il assistait à Stati et à Lhaja Lhamdaouia dirait que le Maroc est un pays civilisé.

Notre Altesse a parlé du chant américain et anglais et de sa charmante fille qui chante Adel. Si j’étais auprès d’elle j’accompagnerais sa belle voix à la guitare. On faisait de même à son âge avec Joan Baez (Here's to you, Nicola and Bart / Rest forever here in our hearts…) et avec Simon and Garfunkel ( I am just a poor boy /Though my story's seldom told…). Notre ami JAAFARI a tout à fait raison quand il dit que forcément c'est du halim et oum Keltoum qui se déclinaient en ce goût moderne, et que si vous aviez écouté du Chikhate, votre charmante fille serait en train de lancer des youyou sur une 9a3da. Je reconnais qu’il y a de l’art dans les compositions de cette dame respectueuse Adel, ce n’est pas alors de la voirie anglaise. Son aspect extérieur, simple et naturel, dénote d’ores et déjà une certaine beauté devenue rare et quoique sa voix soit moins angélique, son style a quelque chose de profond et de pur. Le trio de la beauté d’un certain type de chant américain et anglais, et de celles d’un certain genre du chant arabe et français, a contribué à forger notre personnalité pour sortir un peu de la primitivité de Mzab et rejoindre un tout petit peu les goûts raffinés de Zeriyab et d’Ishak Al Maousili. J’aurais souhaité que vos charmantes filles aient également une idée sur le Cygne, l’oiseau qui chante en mourant et meurt en chantant et que pour assister à son agonie tragique elles écoutent la pièce en Solo interprétée par Saint-Saëns et dansée par Anna Pavlova.





 Réponse N°5 25160

Mes chers amis, les artistes.
  Par   Samira Yassine  (CSle 14-07-12 à 12:51



M Jaafari, cher ami, je suis touchée par votre compliment. Ma fille, a été surprise de me voir parler d'elle. Elle l'a découvert, par hasard. En fait, les vieux n'aiment pas trop le bruit et je ne l'ai jamais encouragée, bien au contraire, je l'arrête en disant qu’elle ne devait pas crier comme elle le fait. Mais parler d'elle, de sa belle voix, cela a dû la surprendre. Je vous remercie de m'avoir donné l'occasion de lui donner mon avis sur sa voix, sinon, elle n'allait pas le savoir.

Pour vous M Omari, vous me flattez énormément en m'appelant " Altesse" je cherche toujours le mot approprié pour vous nommer, ce n'est pas facile. J'aimerais juste signaler que vous êtes devenu plus tolérant, plus accueillant pour nos commentaires. Je vous en remercie et j'espère qu'une personne du forum renonce à sa décision de ne plus vous faire de commentaire vu la façon dont vous lui aviez répondu. Je vous en remercie vivement, cher ami.

Pour ce qui est de la chanson de ma fille, j'ai été surprise de découvrir que vous y connaissez bien en cette musique des jeunes, personnellement je n'en sais rien et ne cherche pas à en savoir. Dans la voiture, on pourrait se passer de radio vu les belles voix que j'ai, dès qu'une chanson commence, elles se lancent toutes les deux . Moi aussi, je m'y mets parfois, mais c'est surtout du Oumkalthoum, Najah Salam, Abdelhalim sinon certains marocains dont elles commencent à chanter certains morceaux, elles aussi, des morceaux de leurs chansons, bien sûr hhhh

J'ai bien ri en lisant "les youyous et la 9a3da de notre cher ami Jaafari" hhh

Merci chers amis, pour votre présence si intéressantes, si importantes, dans le forum.





 Réponse N°6 25165

What'd I SAY
  Par   OMARI Abdellatif  (Profle 14-07-12 à 13:50



Hey mama Sarah, don't you treat me wrong





 Réponse N°7 25193

Princesse
  Par   OMARI Abdellatif  (Profle 14-07-12 à 20:15



En évoquant Ray Charles, vous avez rouvert une plaie, on était jeune et on était fou, What'd I say est la chanson de ce géant du Blues qu'on adorait, elle fut un best-seller dans le monde entier, elle commence par ce vers "Hey mama , don't you treat me wrong". C'était juste pour le partage.





 Réponse N°8 25197

Cher ami, poète
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle 14-07-12 à 20:30



Vous avez ouvert un gouffre, avec ces noms: The Boxer..., Neil Younge, Emmilyou Harris...

And , Grosby still, and nash...

Et la question :"How many roads must man walk down, before you call him a man?"

The answer, my friend is....





 Réponse N°9 25200

re
  Par   Samira Yassine  (CSle 14-07-12 à 21:28



Et oui! le bon vieux temps.

Mais sincèrement, je fais l'exception, je suis et j'ai toujours préféré la chanson arabe, contrairement à mon mari et mes enfants.

Merci Sara pour les compliments, merci mes chers amis M Jaafari et M Omari, ma fille a été vraiment heureuse de me voir apprécier ses chansons et a beaucoup aimé vos commentaires .

Merci.





 Réponse N°10 25202

Hier et aujourd'hui
  Par   OMARI Abdellatif  (Profle 14-07-12 à 22:10



Nous les adultes nous devons être sensibles à la beauté et à la voirie actuelles pour ne pas être taxés de conservateurs extrémistes ignorant les goûts et les couleurs des jeunes, mais les jeunes, comme on le faisait quand on était jeune, ne doivent-ils pas aussi puiser sur ce réservoir classique (oriental et occidental) dont la beauté est une grande école? Quant à vous cher ami Jaafari, vous êtes vous-même un gouffre; oui , cher ami, Bob Dylan et son harmonica comme Riad Esanbati et son luth.





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +