Après le primaire, c'est la décadence!

 Par Jaafari Ahmed  (Prof)  [msg envoyés : 943le 20-06-13 à 23:18  Lu :1095 fois
     
  
 accueil

Voici un contrôle qu'un élève de la sixième année d'une école primaire d"assez "bonne facture" peut passer haut la main!
quand les élèves passent l’examen normalisé pour l’obtention du certificat d’études primaires destiné aux élèves de l'école publique, ils réussissent à 100% avec des 9 et des 10.(sur 10)
Une fois au collège privé, ils reprennent les programmes, type français, jusqu'à la troisième année du collège, où ils mixent avec celui de l'état, pour passer le brevet! mais au lycée, ils ne font plus que de l'état"!ces élèves , qui ont souvent 6 heures de français, obtiennent leur bac, avec une bonne moyenne!
mais sans vraiment avoir le niveau des efforts sensés être déployés par l'établissement privé, ils font les grandes écoles après: je me demande si ça ne serait pas juste que ces élèves passent des examens qui mettent à l'épreuve leurs vraies compétences, au lieu de se mesuer aux élèves du public qui n'ont que "ça", pour "mener la barque"!
un vrai gâchis des deux côtés
!
Texte: Le Vieux Grand-Père et son Petit-Fils
Il était une fois un très, très vieil homme , si vieux que ses yeux n'y voyaient plus guère tant ils étaient troubles, que ses oreilles n’entendaient plus du tout et que ses pauvres vieux genoux tremblaient sous lui. Ses mains aussi tremblaient , et il tenait si mal sa cuillère quand il était à table, qu'il renversait souvent la soupe devant lui, et même parfois manquait sa bouche . Son fils et la femme de celui-ci en étaient dégoûtés qu'ils finirent par obliger le vieux grand-père à manger dans un coin , derrière le poêle, où ils le servirent dans une grosse écuelle de terre , ne lui donnant que tout juste de quoi ne pas mourir de faim. Jamais il ne mangeait à sa faim. Et puis un jour ses pauvres vieilles mains tremblantes laissèrent échapper la malheureuse écuelle qui se cassa. La jeune femme le gronda , mais il ne répondit rien: il soupira seulement. Elle alla lui acheter une écuelle de quatre sous , en bois, dans laquelle il dut manger désormais.
Devant le vieux grand-père assis , comme toujours , dans son coin à l'écart , son petit-fils âgé de quatre ans se mit à assembler quelques planchettes de bois qu'il s'efforçait de tenir ensemble.
- Que fais-tu là? Lui demanda son père.
- C'est une petite auge que je fabrique, répondit l'enfant ,pour faire manger papa et maman quand je serai grand.
Le mari et la femme échangèrent un long regard , puis commencèrent à pleurer. Ils firent revenir le vieux grand-père à leur table et mangèrent toujours avec lui depuis lors, sans le gronder jamais, quand il lui arrivait de se tacher ou de répandre un peu de soupe sur la table.
Jacob et Wilhelm Grimm, «Le Vieux Grand-Père et son Petit-Fils», 1812, Trad. A. Guerne,© Flammarion, 1986.

I- Compréhension du texte:
1. Quel personnage est décrit dans le premier paragraphe?

2. Sur quoi la description insiste-t-elle?


3. Comment le mari et la femme se comportent-ils face au vieil homme?


4. Quel incident aggrave leur comportement?


5. Comment deviennent-ils alors? Cite le texte.


6. Par quels mots le texte invite-t-il à avoir pitié du vieil homme dans le passage souligné?

7. Quel nouveau personnage intervient dans la seconde parie du texte?

8. Que fait-il? Explique pour quelles raisons?


9. Quelle est la conséquence de cette action sur le mari et la femme?

10. Qui fait preuve , selon toi, d'humanité et de sagesse dans ce conte?
II- Langue:
1. Forme le participe passé des verbes entre ( ):
- la Princesse ( endormir)..........................attend son prince charmant.
- Les allumettes (mouiller).................. ne purent s'enflammer.
- Des morceaux de verre (briser)......................jonchaient le sol.
- Le marin, à la peau (brunir)............................affronté la tempête.
2. Retrouve les infinitifs des participes employés comme adjectifs.
- La princesse ramassa des pétales de rose fanés:..................
- le prince désarmé ne put combattre le dragon.:...................
- Le petit garçon étourdi perdit sa clef.:.................................
- La forêt enchantée piégea des promeneurs:.........................
3. Les verbes soulignés ont-ils tous un sujet exprimé? Explique pourquoi.
- […] Dites-moi donc , de grâce,
Reprit l'autre, pourquoi vous vous affligez tant,
Puisque vous ne touchiez jamais à cet argent:
Mettez une pierre à la place,
Elle vous vaudra tout autant.
4. Les verbes soulignés expriment-ils une action ou un état?
La mer brille
Comme une coquille;
on a envie de la pêcher.
La mer est verte,
Elle est grise,
Elle est d'azur
Elle est d'argent et de dentelle.
5. Complète ce texte en utilisant ces déterminants:le - des - sa (2 fois) - ta - ce – un.
Un jour ...mère , ayant cuit et fait... galettes, lui dit : « Va voir comme se porte...mère-grand, car on m'a dit qu'elle était malade. Porte-lui...galette et...petit pot de beurre. … petit Chaperon rouge partit aussitôt pour aller chez... mère,grand, qui demeurait dans...autre village ».
6 . Indique si les mots soulignés sont des articles ou des pronoms personnels.
Le loup lui cria en adoucissant un peu sa voix : Tire la chevillette, la bobinette cherra. Le petit Chaperon rouge tira la chevillette , et la porte s'ouvrit . Le loup , la voyant entrer lui dit en se cachant dans le lit sous la couverture :  « Mets la galette et le petit pot de beurre sur la huche. »
7. Associe le sujet au groupe verbal qui lui convient.
- Sujets : Shéhérazade – Ses récits de voyage, poétique et merveilleux... – Nous... – Le roi cruel...
- Groupes verbaux : ...partageons sa fascination. -....captivent le roi , son époux. -...épargne donc son épouse.
-...interrompt ses histoires au lever du jour pour échapper à la mort.
8. Identifie les différentes propositions et précise si la phrase est simple ou complexe.
- La fourmi n'est pas prêteuse.
- La cigale a chanté tout l'été et n'a plus rien à manger pour l'hiver.
- L'Agneau a peur du Loup.
- Le Loup menace l'Agneau alors que celui-ci se désaltérait dans la rivière.
9. Ce texte est composé de phrases simples . Réécris-le en les reliant entre elle de manière à obtenir des phrases complexes.
Ulysse a fait naufrage. Il avait offensé le dieux. Calypso l'a recueilli. Elle est tombée amoureuse de lui. Il est reparti pour Ithaque.
10. Indique si les compléments soulignés sont des compléments essentiels du verbe ou des compléments circonstanciels.
- L'ogresse nettoie sa cuisine.
- L'ogresse cache les enfants dans sa cuisine.
- L'ogre découvre les garçons sous la tables.
- Une nappe dissimule la table et les garçons.
- Les filles de l'ogre occupent un grand lit.
- Les garçons dorment dans un grand lit.
11- Précise si les compléments circonstanciels soulignés sont des c.c. De lieu ou de temps.
- La petite Sirène mène une vie heureuse dans la mer, dans le château du roi de la mer.
- Le soir ,elle aperçoit les poissons dans l'eau sombre.
- Quand un nuage noir voile l'horizon, la mer devient plus sombre.
- Le jour de son quinzième anniversaire , la petite sirène décida d'aller voir la terre , au-dessus de la surface de l'eau.
12- Réécris ce texte en conjuguant les verbes à l'imparfait.
Le tsar a un jardin magnifique et, dans ce jardin , un pommier sur lequel poussent des pommes d'or. Or, depuis un certain temps , quelqu'un pénètre dans le jardin et y dérobe les pommes d'or. Le tsar a bien du chagrin.
13. Réécris les verbes entre ( ) au passé simple.
Circé les (frapper)..................... de sa baguette et les (emmener)......................dans la porcherie. Ils (être)..........................enfermés et elle leur (jeter).............des glands. Averti, Ulysse se (mettre)..............en chemin et (arriver).................à la maison de la sorcière. Là, Hermès lui ( apparaître)............sous les traits d'un jeune homme.
14. Conjugue les verbes entre ( ) au présent.
Nous (arriver).............près de la gare. La foule se (presser)...................aux portes. Nous (commencer).....................à craindre de rater le train. J'(essayer)...............de garder mon calme mais ma sœur m'(envoyer).......................des regards inquiets. Enfin, nous nous (engager)...............sur la bonne voie et nous (trouver)...............notre voiture.
15. Conjugue les verbes entre ( ) au futur simple.
Tu ( arriver)..................de bonne heure. Nous (avoir).....................ainsi le temps de parler. Je t'(expliquer).....................la leçon de mathématiques et tu me (dire)..................comment améliorer ma rédaction. Ensuite, nous ( boire)...................un chocolat chaud et (imaginer).................ce que nous (faire)................dimanche.
16. Conjugue les verbes entre ( ) au passé composé.
Quand tu (arriver)......................, tu (poser).................ton sac sans dire un mot. Ce comportement ( inquiéter).......................tes parents. Nous (être)............................surpris par ton attitude. Je me (demander)........................si nous avions fait quelque chose qui t'avait déplu.
17. Conjugue les verbes soulignés au présent de l'impératif et à la personne indiquée entre ( ) et attention aux autres modifications qui s'imposent.
- avoir du courage (2° pers. Du sing.)
- Partir à l'aventure ( 1° pers. Du pl.).- regarder devant soi ( 2° pers. Du sing.)
- être courageux (2° pers. Du pl.)
- savoir ce que l'on veut ( 1° pers. Du pl.)
18. Souligne la bonne orthographe du mot « leur (s) » selon le cas où il est utilisé ,ci-dessous.
les fées ( leurs / leur ) ont rendu tous ( leurs/leur ) objets volé. Elles (leurs/ leur) avaient promis qu'elles le feraient s'ils réussissaient (leur/ leurs) épreuves . Elles ont tenu (leur/ leurs) promesse : on peut désormais ( leur/ leurs ) faire confiance.
19.Souligne la bonne orthographe selon les accents :
- Ulysse est un (hêros/ héros/ hèros) (très/ três/ très) ( usé/rusè)
- La (princésse/ pincesse/ pincèsse)(réve/rêve) à la (fenétre/ fenètre/ fenêtre)
- pour (s'êchapper/s'échapper), il devra voler la (clè/clé)
- la (magiciénne/ magiciènne/ magicienne) est la (gardiénne/ gardiènne/ gardienne) de la (cavérne/ caverne/ cavèrne).
20. écriture courte
Raconte en quelques lignes une promenade dans un lieu naturel de ton choix : forêt, plage, montagne, neige, désert.... Décris tes sensations et tes impressions . Tu emploieras des déterminants, des noms, des adjectifs, des pronoms et des verbes variés.


  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Djc: chapitre xiii!
  Mettre la production écrite à l'esprit du temps
  Tous les messages de Jaafari Ahmed

InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +