Apprenos à nos élèves à écrire facilement!

 Par Jaafari Ahmed  (Prof)  [msg envoyés : 943le 03-12-12 à 11:46  Lu :907 fois
     
  
 accueil


Il nous faut faire réfléchir nos élèves (et étudiants) sur leur façon de réfléchir pour leur apprendre à mieux écrire !
Il faut qu’ils sachent utiliser leurs potentiels : ils savent beaucoup de choses, de part leur scolarisation, leur vécu, les médias… seulement, ils n’en sont pas conscients, ou du moins ils n’ont pas confiance en eux-mêmes.
Quand nous avons une activité de l’écrit, un sujet à traiter, il faudra leur apprendre à ,premièrement, souligner tous les mots-clés de l’énoncé. Puis dans une deuxième étape, prendre chaque mot-clé ( sur le brouillon) et commencer à noter des mots : tout ce à quoi leur faire penser ce mot, ou ce qu'il leur rappelle,( tout ce  qui leur passe par la tête). Ils doivent apprendre à utiliser cette technique de brainstorming. Rien ne doit être écarté au départ. Quand ils sentent qu’ils n’ont plus rien à puiser, ils passent au deuxième mot-clé et ainsi de suite…
Une fois ce travail de déblayage terminé, ils peuvent alors, se débarrasser du sujet et se concentrer sur leur brouillon : en relisant les groupes de mots issus de chaque mot-clé, ils essaieront d’en tirer et d’organiser un champ lexical, auquel ils donneront un nom. Ensuite, ils passeront à l’étape de formuler une idée directrice avec ce champ lexical. Ils doivent avoir entre deux et trois idées directrices, auxquelles correspondront deux ou trois arguments (s’ils se concentrent sur leurs champs lexicaux, ils y trouveront forcément les arguments qui constitueront l’argumentaire de leurs idées directrices,quant aux exemples qui appuient les arguments , ils seront faciles à puiser dans la vie qutidienne).
Il est toujours préférable d’avoir trois idées directrices, parce que dans un texte argumentatif, la première idée sert à donner le point de vu de départ, et si on s’en contente, elle sera facilement rejetée par l’interlocuteur ( un texte argumentatif a pour visée de convaincre l’autre), donc un deuxième argument permet de consolider le premier ( et permet de discuter avec l’autre ) , le troisième argument assoie définitivement la thèse de départ et contribue à mener à terme le raisonnement qui servirait à convaincre l’autre !
Mais deux arguments suffisent en général ,quand on est débutant, à faire valoir son raisonnement.
Pour une dernière étape, une relecture du sujet s’impose pour recadrer le tout, et c’est à ce moment-là, qu’on doit formuler une problématique, qui tient compte de l’énoncé ( on n’ est pas obligé de reprendre celle posée dans le sujet : qui est souvent une question et non une problématique) et qui conduirait aux idées préparées. Il faut bien sûr hiérarchiser les idées directrices, de la plus importante, évidente, directe, à la plus générale, et la moins évidente.
À ce moment-là , on peut rédiger son texte, et à cette étape, je voudrais souligner l’importance d’apprendre à nos élèves à être clairs, précis et concis ; à ne pas chercher les artifices, à aller droit au but. Souvent leur désarroi vient du fait qu’ils le croient que la valeur d’un écrit se mesure à sa taille et ainis cherchent-ils à dilater leur texte. Il faut les habituer à écrire peu mais bien.- Quand M. marocagreg a demandé un minimum de 10 lignes, et deux arguments, il savait ce qu’il voulait-. Donc, les écrits de nos élèves ne doivent pas dépasser une quinzaine de lignes, mais avec une clarté et une précision qui compensent leurs tailles. À ce titre, j’aimerais tant que les élèves qui participent à « Paroles au élèves » ou ceux qui désirent y participer ( et tous les élèves doivent normalement y participer) soient attentifs à cette clarté et cette simplicité recherchées et demandées.

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Djc: chapitre xiii!
  Mettre la production écrite à l'esprit du temps
  Tous les messages de Jaafari Ahmed

InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +