Activité langue : phrase simple, phrase complexe -candide

 Par serroukh sellam  (?)  [msg envoyés : 4le 28-12-13 à 19:26  Lu :1520 fois
     
  
 accueil


Module 1-Séquence VII

Matière: Français

2ème bac

Séance: 3

Durée: 1Heure

Activité: Langue

Phrase simple, phrase complexe

Objectifs: Distinguer la phrase complexe de la phrase simple

Identifier les différents types de la phrase complexe

  • Mise en situation:

  1. Candide avait le jugement assez droit, avec l'esprit le plus simple

  2. Mr le baron était un des plus puissants seigneurs et son château avait une porte et des fenêtres

  3. Mr le baron était un des plus puissants seigneurs: son château avait une porte et des fenêtres

  4. Pangloss affirme que tout est pour la meilleure fin.

  5. Candide, plus ému encore de compassion que d'horreur.

  6. La femme que candide aime s'appelle Cunégonde.

  7. Il aime travailler, s'amuser et être heureux

  • Observation:

Classez ces énoncés dans ce tableau:

Ph n°

Les verbes conjugués

Le connecteur utilisé

Type de phrase

1

avait

virgule

Phrase simple

2

Etait- avait

et

Phrase complexe-phrases coordonnées

3

Etait-avait

:

Phrase complexe- phrases juxtaposées

4

Affirme -est

que

Phrase complexe- propositions subordonnées (conjonctive)

5

Sans verbe

Phrase nominale

6

Aime- s'appelle

que

Phrase complexe- propositions subordonnées (relative)

7

aime

Phrase simple

  • A retenir:

Les phrases simples et complexes se différencient selon le nombre de verbes conjugués qu'elles contiennent. On a donc autant de propositions dans une phrase que de verbes conjugués.

Phrase simple : un seul verbe conjugué. - Phrase complexe : plusieurs verbes conjugués.

Une phrase complexe peut être:

  1. Propositions juxtaposées: Lorsque deux propositions d'une phrase complexe sont séparées uniquement par un signe de ponctuation.

  2. Propositions coordonnées: Lorsque deux propositions sont reliées entre elles par une conjonction de coordination (mais, ou, et, donc, or, ni, car), ou un adverbe de liaison (puis, alors, pourtant...),

  3. Propositions subordonnées: Certaines propositions au contraire dépendent d'une autre ou bien dirigent le sens d'une autre. Celles qui dirigent sont principales, celles qui dépendent des principales et qui sont forcément introduites par un subordonnant sont subordonnées.

Les propositions subordonnées sont soit:

  1. Relatives: Elles commencent par un pronom relatif (qui, que, quoi, dont, où, lequel, auquel, duquel...) et complète le sens d'un GN.

  2. Conjonctives ou complétives: Elles commencent par les conjonctions de subordination “que”, “à ce que”, “de ce que” et se rapportent à un verbe.

  3. Circonstancielles: peuvent être subordonnée circonstancielle de : temps, lieu, cause, but, conséquence, hypothèse, condition, concession, opposition

  4. Interrogatives: Elles sont introduites par un mot interrogatif (si, quel, qui, que, quoi, ce que, comment, où, pourquoi...) et correspondent à une interrogation directe.

  • Exercices

Identifier le type des phrases suivantes:

  1. Il raconte une blague et je ris.

  2. Je ris parce qu'il a raconté une blague

  3. Je conteste le féminisme contemporain qui est agressif.

  4. Je pense que le féminisme est agressif

  5. Je me demande où tu vas ce jour-ci.

  6. Tu travailles, tu réussis.

  7. Sartre disait que l'enfer est les autres.

  8. Il sait choisir, donner le bon prix et acquérir les bonnes choses.

Sellam serrough



  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur


InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +