A bien réfléchir.....


Samira Yassine  (?) [2089 msg envoyés ]
Publié le :2011-10-23 21:19:47   Lu :1503 fois
Rubrique :Espace enseignants  
  • stars
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5


Ces derniers temps et après presque un quart de sièce d'enseignement, je commence à découvrir que la présence de l'inspecteur dans l'organisation de notre travail est très importante.
Oui ! Qu'on l'avoue ou non , c'est la réalité. En effet, au temps où les inspecteurs étaient assez nombreux pour assumer leur travail, à savoir la période d'avant les départs volontaires, on s'attendait chaque jour, sinon une fois par semaine, à la visite de l'inspecteur alors on était à jour et on assumait correctement notre travail. Cela ne veut pas dire qu'on ne fait plus notre devoir, absolument pas, mais on le fait avec une certaine insoucience sachant qu'il y aura pas quelqu'un pour vérifier si nous avons bien assumé notre tâche.
Actuellement, avec ce nombre très limité des inspecteurs dans une académie , on compte un ou deux par académie et vu le nombre d'établissements à visiter depuis le collège jusqu'au lycée, on est bien tranquille on s'attend pas à la visite de l'inspecteur avant un ou deux ans.
Certains d'entre nous s'indigneront de me voir les accuser de la sorte, sachez chers collègues, que je m'accuse moi même , avant d'accuser qui que ce soit et je n'accuse personne. Si j'accusais quelqu'un j'accuserais ce système qui accumule les réformes, diversifie les programmes sans prendre en considérations les exigences scolaires, sans demander l'avis des premiers concernés: les enseignants.




 Réponse N°1 14777

opinion
  Par   elasfouri azeddine  (Profle 2011-10-23 23:15:25



merci pour ce courage de mettre des sujets en lumière comme celui -ci;d'abort,l'inspecteur n'assume pas la fonction de controle mais plutot d'aide au niveu des nouvelles méthodes d'enseigement;ensuite,l'inspecteur souffre lui meme des containtes.cela est du à un choix politique de baisser l'importance de notre systeme d'enseigement.les inspecteurs méritent tt le bien.





 Réponse N°2 14778

J'ai pas dit le contraire
  Par   Samira Yassine  (CSle 2011-10-23 23:29:54



Justement l'autre jour M esdiri, un professeur tunisien était surpris de voir les nouveaux professeurs affronter leur sort sans inspecteur. Oui! autrefois, on avait même le conseiller pédagogique qui aidait les professeurs dans leur tâche. Actuellement les dernières recrues se trouvent face à un programme chargé alors ils ne savent plus par où commencer. le rôle de l'inspecteur est primordial; d'un côté pour nous guider d'autre part pour nous motiver.

merci.





 Réponse N°3 14782

re
  Par   marocagreg  (Adminle 2011-10-24 11:13:40



franchement, il existe aussi des inspecteurs fainéants qui ne mettent pas les pieds dans certains lycées des années durant (surtout quand le lycée est loin du centre !) . ce comportement ne peut se justifier par le petit nombre ou par autre chose





 Réponse N°4 14788

re:
  Par   Samira Yassine  (CSle 2011-10-24 14:52:31



Oui tu as tout à fait raison mais cela rejoint ce que je disais, l'inspecteur guide sinon il motive pour ne pas dire qu'on est plus ou moins obligé de faire notre devoir pour la simple raison que comme il y a des inspecteurs fainéants nous aussi nous sommes , des fois fainéants.





 Réponse N°5 14789

re
  Par   marocagreg  (Adminle 2011-10-24 15:07:34

cela va de soi. il y a des enseignants fainéants, et des directeurs fainéants. Il y a des enseignants qui ont été recrutés depuis trois ou quatre ans et qui n'ont pas encore la note de l'inspecteur, tout simplement parce qu'aucun inspecteur n'a daigné les visiter depuis leur affectation. il y a des professeurs qui vont chez l'inspecteur et le supplient pour qu'il leur rende visite pour avoir cette note. Il y a des professeurs qui sont obligé d'organiser une réception avec des gâteaux, des mlouis, des limonades à l'inspecteur qui les visite, la farce...

il y a beaucoup de dysfonctionnements dans notre système éducatif malheureusement. Si le nombre d'inspecteurs est réduit pourquoi le ministère n'a retenu que la moitié du nombre d'inspecteurs qu'il voulait former... beaucoup de messages contradictoires de la part de ce ministère.




 Réponse N°6 14790

Tout à fait raison
  Par   Samira Yassine  (CSle 2011-10-24 15:11:37



En effet ces dysfonctionnements font que certains enseignants voient leur promotion retadrdé à cause de ce problème, pas d'inspection, pas de nouvelle note qui pourrait être meilleure et classerait parmi les premiers promus.





 Réponse N°7 14792

re
  Par   hatim ABDERRAHMAN  (CSle 2011-10-24 21:08:37



Je crois qu'il faut imposer un emploi du temps aux inspecteurs, demander un calendrier des rencontres pédagogiques, un planing des visites et des inspections . Et cela demande un courage de la part du ministère, des académies et des délégations.





 Réponse N°8 14799

re
  Par   bensaidi brahim  (CSle 2011-10-25 01:16:41



Le manque énorme des inspecteurs suite aux coupes effectuées dans le personnel dans le cadre des départs volontaires sans en recruter un nombre suffisant susceptible de se charger des encadrements pédagogiques, de la supervision...atteste de la gabegie de notre système éducatif.Le syndicat des inspecteurs ne cesse de réclamer de nouveaux recrutements pour pallier aux insuffisances et améliorer ainsi leurs conditions de travail.Le ministère fait malheureusement la sourde oreille.Dans concours d'accès au centre des inspecteurs du second cycle qualifiant du 7 et 8 juillet dernier,on n'a retenu que 10 candidats admis définitivement alors que la note ministérielle en a déterminé le nombre(20 postes) sans publier aucun rapport justifiant cette réduction.Les récentes protestations des étudiants-inspecteurs en 2ème année à cause des dysfonctionnements(formation,délocalisation du centre,profs insuffisants,stages...)est,encore une fois, une preuve du désordre au sein de ce fameux centre qui est à l'image de son ministère de tutelle.





 Réponse N°9 14805

opinion
  Par   Benhaddou Jaouad  (CSle 2011-10-25 15:32:18



l'image de l'inspecteur demeure immuable et statique .Il vient contrôler et non orienter Il impose et non il discute .Il critique et non il montre la voie Il vient cracher,aveuglément, un savoir qu'on lui a imposé de dicter .ce n est guère une diatribe caustique envers eux mais c 'est la vérité, la réalité . Il vient te cravacher avec des critiques acerbes au moment ou il fallait tendre la main et montrer la voie .Espérons qu'avec cette nouvelle vague d'inspecteurs fraichement sortis ces centres de formation cela changera sinon on demeurera toujours dans les limbes de l'état des choses





InfoIdentification nécessaire
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +