(3e asc) révision : la suboronnée relative

 Par BOUGHZA SALOUA  (?)  [msg envoyés : 1le 02-11-14 à 10:47  Lu :1697 fois
     
  
 accueil


Fiche pédagogique

Séance 2 de révision: niveau 3eme année collège

1er objectif : récapitulatif de la séance précédant sur la subordonnée relative

2éme objectif : suite et fin précision détaillée de tous les notions de la subordonnée relative

  1. C’est quoi la subordonnée relative ?

La subordonnée relative est une phrase non autonome sur le plan syntaxique ; donc qui dépend d’une autre.

Fonction : La subordonnée relative complète un nom ou un pronom.

  1. Comment reconnaître la proposition subordonnée relative de la proposition principale?

  1. Elle est introduite par un pronom relatif ; c'est-à-dire un mot qui remplace une personne ; un objet un animal …etc. Et qui permet d’intégrer la subordonnée relative à la phrase principale. Parmi les pronoms relatifs on cite : qui ; que ; qu’ ; dont ; où ; duquel ; de laquelle ; desquels ; desquelles ; lequel ; laquelle ; lesquels ; lesquelles … etc.

  2. Elle contient un verbe conjugué.

  3. Elle suit un nom ou un pronom.

  4. Elle pourrait être enlevée de la phrase.

  1. Quelles sont les particularités de la subordonnée relatives?

Les particularités de la subordonnée relatives on va les observer à traves des exemples concrets :

  1. J’ai terminé le livre dont tu m’as longuement parlé.

  2. L’endroit où j’habite est très visité par les touristes.

  3. Il a parlé à sa mère ; laquelle était très inquiète.

4 – quand une phrase contient une subordonnée relative il est possible de construire les deux phrases qui ont un sens à la base.

  1. Le livre que tu m’as prêté est fort intéressant.

P1 : Le livre est fort intéressant.

P2 : Tu m’as prêté ce livre.

  1. Ma mère ; dont tout le monde reconnaît la bonté ; adore cuisinier.

P1 : Ma mère adore cuisinier.

P2 : Tout le monde reconnaît la bonté de ma mère

Le cours de français auquel j’ai assisté portait sur la subordonnée relative.

Subordonnée relative déterminative

  1. Le ministre de la Santé a décidé que les chiens qui sont
    atteints de la rage
    seront euthanasiés. (Manière de mourir douce et sans souffrance)

  2. Les autos dont les freins sont usés sont dangereuses.

La subordonnée relative déterminative; essentielle au sens de la phrase; dans les deux exemples, en supprimant les subordonnées relatives, on modifie le portée de la phase enchâssante. Dans l'exemple 1, ce sont tous les chiens qui seraient euthanasiés. Dans l'exemple 2, ce sont toutes les autres qui
seraient considérées comme dangereuses; la subordonnée relative déterminative ne se met pas entre virgules.

Subordonnée relative explicative

  1. Ma mère, qui est très gentille, est en bonne santé.

  2. Mon fils, que j'adore, viendra ce soir.

La subordonnée relative explicative; non essentielle au sens de la phrase; dans les exemples, en supprimant les subordonnées relatives, on ne modifie pas la portée de la phase enchâssante. C'est toujours ma mère qui est en bonne santé et c'est toujours mon fils qui vient ce soir; la subordonnée relative explicative se met le plus souvent entre virgules.


  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur


InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +