من القمة إلى الحضيض

 Par marocagreg  (Admin)  [msg envoyés : 2213le 24-02-11 à 14:08  Lu :1316 fois
     
  
 accueil




  




 Réponse N°1 9263

Mes respects M marocagreg !
  Par   Samira Yassine  (CSle 24-02-11 à 15:04



Je vous félicite , M Marocgreg, pour cette âme contestataire, cet amour qui t'anime pour les droits de l'homme, ses droits à la liberté , aux choix décisifs de sa vie, à la vie.

On se rend compte de votre préoccupation du sort de tout être en quête de la liberté. Vous l'exprimez à travers vos différentes publications.

Mais si on en fait pas autant celà ne veut aucunement dire qu'on est moins soucieux quant à l'avenir de nos frères voisins et plus particulièrement de ces pauvres lybiens qui sacrifient quotidiennemnt leur vie pour un meilleur avenir, pour se débarrasser de ces fous qui ont régné plusieurs décennies sans qu'on ait l'audace de rêver de les voir disparaitre un jour.

Dieu merci! c'est arrivé ! Que dieu ait en sa grande miséricorde le tunisien Elbouâzizi qui a été à l'origine du déclenchement des ces révolutions qui purifient les pays de ces arriviste, de ces psychopathes, de ces vampires qui ont sucé le sang des peuples, tunisiens , égyptiens et Lybiens; et bien d'autres.

Merci





 Réponse N°2 9268

re
  Par   marocagreg  (Adminle 24-02-11 à 15:17



je n'ai pas une âme contestataire ! cette photo m'a été envoyée sur ma boîte et je l'ai trouvée belle et elle m'a plu et j'ai voulu la partager avec vous. je ne sais pas qui est l'auteur de ce montage, mais il a fait un bon boulot !





 Réponse N°3 9285

re : Livre vert de seddafi
  Par   rifai houssaine  (Profle 25-02-11 à 01:07



Comment la société peut-elle rectifier son orientation en cas de déviation de la Loi ?

Lorsque « l’appareil de gouvernement » est dictatorial, comme c’est le cas aujourd’hui dans les régimes politiques à travers le monde, et dans le cas d’une déviation par rapport à la Loi, la société n’a le moyen de corriger cette déviation que par la violence, ce qui signifie la révolution contre l’appareil au pouvoir. Mais la violence ou la révolution, même si elles expriment la prise de conscience de la société à l’égard de cette déviation, ne sont pas l’œuvre de l’ensemble de la société. Elles sont seulement entreprises par ceux qui ont l’initiative et l’audace d’affirmer la volonté de la société. Cependant, cette approche mène à la dictature, parce que cette intiative révolutionnaire peut donner le pouvoir à un « appareil de gouvernement » se substituant au peuple, ce que signifie que « l’appareil de gouvernement » demeure dictatorial. De plus, bien qu’ils soient la conséquence de l’existence d’une situation antérieure non démocratique, la violence et le changement par la force sont en soi des actes non démocratiques.

Une très belle vidéo sur "Empereur-colonel-general-president-Sedafi" faite par jamal Debbouz sur Youtube





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +