النسخة الكاملة للدستور الجديد

 Par marocagreg  (Admin)  [msg envoyés : 2213le 17-06-11 à 17:48  Lu :2208 fois
     
  
 accueil


  




 Réponse N°1 12642

première impression
  Par   marocagreg  (Adminle 17-06-11 à 19:05



D'après ma première lecture, j'ai l'impression que c'est une montagne qui a accouché d'une souris... à part quelques retouches superficielles, quelques changements de noms, c'est une version très proche de l'ancienne constitution. La plupart des pouvoirs sont encore concentrés entre les mains du roi et mêmes les quelques pouvoirs légués au président du gouvernement (premier ministre), celui-ci ne peut les pratiquer sans l'accord du roi. On est bien loin, très loin de la monarchie parlementaire. Il faut ajouter à ça une kyrielle de conseils crées sans réels pouvoirs, mais juste avec la fonction de conseiller le gouvernement. Ajouter à ça un parlement bicaméral avec néanmoins une diminution du nombre des conseillers, dont le nombre est ramené à 120 maximum (ce qui va économiser quelques milliards).

Il y a quand même de très bonnes choses qu'on peut retenir :

- l'interdiction du phénomène des parlementaires nomades

- la reconnaissance constitutionnelle de la langue amazigh comme langue officielle et de la pluralité culturelle du pays.

-une allusion timide au fait que la responsabilité est indissociable du contrôle et le fait de rendre des comptes.

- la garantie des droits et la criminalisation de la torture et de l'enlèvement.

-l'officialisation du choix du président du gouvernement parmi le parti qui obtient le plus grand nombre de sièges.

Bref, malgré quelques retouches, le roi reste la clé de voûte du pouvoir en détenant les trois pouvoirs législatif, exécutif et jucidiaire, plus la gestion exclusive des affaires religieuses, de la politique étrangère et des questions militaires et sécuritaires. Avec ça, il est très difficile de parler d'une réelle séparation des pouvoirs !

Quelle est votre lecture à vous ?





 Réponse N°2 12649

Interrogaions
  Par   hani abdeljalil  (Etudiant(e)le 17-06-11 à 20:39



ce qui m'intrigue personnellement c'est pourquoi on vient juste de la rendre publique peu de temps avant le suffrage? dans ce temps qui reste les gens vont-ils connaitre les principaux changements et par consequent voter en ayant une bonne connaissance de la nouvelle constitution ? sachant qu'une grande part des marocains sont illetres et votent souvent parcequ'ils craignent je ne sais quoi!!!! ceux qui peuvent voter par conviction ont une vision pessemiste des choses et j'en suis un . il m'arrive souvent de se sentir en decallage avec l'entourage dans lequel je vis surtout quand je regarde les chaines françaises et la maniere avec laquelle ils traitent de tout ce qui concerne leur vie sociale !!!!

a mon avis si on envisage des changements radicaux dans le pays il faut que les responsables descendent de leur tour d'ivoir aupres des gens et leur expliquer tout ( etant normalement des representants du peuple!!).





 Réponse N°3 12650

Pas grand chose au bout du compte!
  Par   el mhaouri bennaceur  (CSle 17-06-11 à 22:15



Après plus de 3mois de débats parfois houleux qui ont marqué les tribulations du Fquih en Droit Constitutionnel M .Mennouni, le projet de l'amendement de la Constitution-car il s'agit bien d'un amendement et pas d'une nouvelle Constitution- a enfin vu le jour.Cette nouvelle révision ne s'éloigne pas de celle de 96.Le gros morceau celui du pouvoir exécutif et la séparation des pouvoirs-comme principe fondamental de toute démocratie digne de ce nom- est resté le même avec quand même un changement des appellations.En effet,le roi est toujours le Détenteur du pouvoir-rappelons tout de même qu'il devenu le Représentant de l'Etat et pas de la Nation comme c'était le cas dans la Constitution de 96.D'une monarchie de droit divin,on est passé à une monarchie constitutionnelle,sociale,parlementaire et sociale!!!le Roi continue d'exercer ses prérogatives et attributions par Dahirs.Il est le juge suprême et l'Ultime recours en cas de conflits de pouvoirs.Le président du gouvernement- c'est le nouveau nom du premier ministre-verra ses attributions s’élargir mais il devra toujours avoir l'aval du roi en matière de désignation ou de révocation des ministres ou des hauts fonctionnaires.Le parlement continuera à être bicaméral bien que plusieurs voix se soient élevées pour contester l'improductivité de la 2ème chambre..ceci ajouté à quelques nouveautés formelles comme la constitutionnalisation de l'amazighité,de l'égalité entre hommes et femmes,de quelques conseils supérieurs( le conseil de l-enseignement,le conseil de la concurrence,celui des marocains résidents à l'étranger....) Le socle de tout régime politique démocratique qui consacre l'Etat de droit,à savoir la justice a été, malheureusement, timidement évoqué.A mon avis,il ne pourrait y avoir de véritable transition démocratique sans une séparation rigide et radicale entre l'appareil judiciaire et le pouvoir exécutif car quand le juge et le gouverneur sont incarnés dans la même personne,on est purement et simplement dans un régime loin d’être démocratique,pour ne pas dire autre chose.A bon entendeur!!





 Réponse N°4 12666

re
  Par   marocagreg  (Adminle 18-06-11 à 09:21



franchement, j'ai l'impression que tout ce tralala autour de la constitution était juste un moyen pour gagner le temps et donner l'illusion au peuple que quelque chose de nouveau se prépare (en attendant bien sûr que les mouvements de contestation s'essoufflent), mais au bout du tunnel, il n'y a malheureusement qu'un autre tunnel. cette constitution c'est l'ancien avec un peu de mascara, rien de plus.





 Réponse N°5 12677

le plébiscite par ''OUI''
  Par   atif hassani  (Profle 18-06-11 à 20:13



De prime abord, ce n'est qu'un projet de constitution et on ne saurait dire que c'est la nouvelle constitution. Toutefois, les interventions des ''responsables politiques'', hier, donne cette impression. En effet, les partis politiques qui sont censées éclaircir l'opinion publique sur ce projet ont incité les citoyens à dire''GOULOU L3AM ZINE'' ou ''tout est bien dans le meilleurs des mondes possibles'' comme disait Pongloss en parlant d'une nouvelle ère. La balle est à nous maintenant, mais vu que le taux d'analphabétisme est élevé, vu la position des partis politiques qui ont déjà acquiescé, on n'a qu'à dire ''bienvenue à la nouvelle constitution''. Enfin, c'est la démocratie.





 Réponse N°6 12679

la-je-ne-sais-cratie
  Par   marocagreg  (Adminle 18-06-11 à 20:24



M. El Yazghi a dit avec justesse que le peuple marocain a la constitution qu'il mérite. C'est exactement ça. Ce peuple n'a que la constitution qu'il mérite ! Quant à la démocratie, je dirais plutôt que c'est la majorité bête (comme moul chaqour) qui décide et non le peuple (car le peuple renvoie à une entité consciente et active). Cette majorité, plus les partis opportunistes et l'infotox publique qui évoquent déjà à cors et trompettes la nouvelle constitution comme la huitième merveille du monde feront entériner le projet à 90 % ou plus. Quand à la vraie démocratie, à la monarchie parlementaire, à la vraie séparation des pouvoirs, peut-être qu'on peut en rêver d'ici une centaine d'années, enfin pas nous, mais nos descendants si on en a, à moins de faire ses valises et ...





 Réponse N°7 12687

à propos du plébiscite
  Par   el mhaouri bennaceur  (CSle 18-06-11 à 23:54



Maintenant que le projet de l'amendement est officiellement annoncé,le premier juillet a été désigné comme date du plébiscite de cette "nouvelle"Constitution comme d'aucuns aiment à l'appeler du seul fait que ce projet d'amendement comporte 180 articles par rapport aux 108 articles de l'ancienne Constitution.Les leaders des partis politiques sont presque unanimes à appeler à dire oui lors du référendum.Preuve que les pouvoirs publiques vont tout faire pour que cette révision soit votée à plus de 99/.Les questions qui se posent ici:quelle crédibilité ont ces partis politiques ou ces organismes syndicaux auprès du peuple qu'ils prétendent représenter?n'ont-ils pas été discrédités il y a bien longtemps quand ils ont choisi de faire fi des préoccupations réelles de la population marocaine et de courir après leurs intérêts personnels?Le peuple est-il conscient des enjeux du vrai changement et pas du simple "vernis"pseudo-démocratique? a-t-il été encadré,orienté,et préparé à discerner le faux du vrai du discours partisan des médias publics et de ces guignols des leaders politiques?je pense personnellement que le vrai changement démocratique n'est pas pour bientôt,l'exercice de la démocratie étant tout un mode de vie lié à une pratique réelle et effective de la jouissance de droits et du respect des obligations de plusieurs à plusieurs au sein de "l'Etat de droit et des institutions" dont les médias de l3am zin ne cessent de nous gratifier!! cet Etat de droit,il faudra bien de temps pour y parvenir.D'ici là,faisons comme si on y est!





 Réponse N°8 12848

Consti...tution
  Par   Hassoun Oumaima  (Profle 24-06-11 à 15:06



Tout est à l'infinitif. Pas de comment! Pas de quand! Aucune manière concrète pour actualiser les actes et les discours... Le proverbe dit: Plus ça change et plus c'est la même chose... Je vote NON!





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +