Nom et prénom: Brigui Hamid
Ville : Taza

évaluation

Il n'y avait pas de potager. L'eau était très sévèrement rationnée .Gare à celui qui resquillait

On s'entre-tuait pour ça. Aujourd'hui, on cultive encore ses oignons, ses carottes ,ses fèves et ses navets .Au magasin, il y a tout ce qu'on veut .On peut tout acheter. Alors, que ceux qui veulent déserter désertent! Qu'ils aillent en ville? Un jour, la ville les chassera. Ils reviendront chez eux, (Suite...)


Pour lire la suite de ce cours,
veuillez vous identifiez
Ce cours est accessible uniquement aux membres.


Pseudo :
Passe :


Inscription


©marocagreg   confidentialité 2011