par : hajjaoui khadija

évaluation

antigone, j. anouilh

texte

créon, la regarde et murmure soudain.

l'orgueil d'oedipe. tu es l'orgueil d'oedipe. oui, maintenant que je l'ai retrouvé au fond de tes yeux, je te crois. tu as dû penser que je te ferais mourir. et cela te paraissait un dénouement tout naturel pour toi, orgueilleuse! pour ton père non plus - je ne dis pas le bonheur, il n'en était pas question -le malheur humain, c'était trop peu. (Suite...)


Pour lire la suite de ce cours,
veuillez vous identifiez
Ce cours est accessible uniquement aux membres.


Pseudo :
Passe :


Inscription


©marocagreg   confidentialité 2011