Envoyé par Brigui Hamid
contrôle: le père goriot
L'éducation de ses deux filles fut naturellement déraisonnable .Riche de plus de soixante mille livres de rente,et ne dépensant pas douze cents francs pour lui,le bonheur de Goriot était de satisfaire les fantaisies de ses filles: les plus excellents maîtres furent chargés de les douer des talents qui signalent une bonne éducation;elles eurent une demoiselle de compagnie;heureusement pour elles,ce fut une femme d'esprit et de goût;elles allaient à (Suite...)

Pour lire la suite de ce cours,
veuillez vous identifiez
Ce cours est accessible uniquement aux membres.


Pseudo :
Passe :


Inscription


©marocagreg   confidentialité 2011