Lycée Med v
Kh-ZERROUAL

Texte1

Non ,je n'ai pas encore oublié ces instants Seigneur!je me souviens.je me souviens de cette solitude vaste comme les immenses étendues des planètes mortes, de cette solitude où le son meurt sans écho, où les ombres se prolongent dans des profondeurs d'angoisse et de mort.Et le coeur qui saigne!Source intarissable de peine,torrent surchauffé par les feux de mes chagrins et de mes douleurs:cri de ma chair écrasée sous le poids de (Suite...)


Pour lire la suite de ce cours,
veuillez vous identifiez
Ce cours est accessible uniquement aux membres.


Pseudo :
Passe :


Inscription


©marocagreg   confidentialité 2011