texte :

[...] gauvain arriva au pied de l'échafaud. il y monta.

l'officier qui commandait les grenadiers l'y suivit.

il défit son épée et la remit à l'officier, il ôta sa cravate et la remit au bourreau.

il ressemblait à une vision. jamais il n'avait apparu plus beau. sa chevelure brune flottait au vent; on ne coupait pas les cheveux alors. son cou blanc faisait songer à une femme, et son oeil héroïque et souverain faisait songer à un archange. il était sur l'échafaud, rêveur. ce (Suite...)


Pour lire la suite de ce cours,
veuillez vous identifiez
Ce cours est accessible uniquement aux membres.


Pseudo :
Passe :


Inscription


©marocagreg   confidentialité 2011