[tableau] 
texte :
les hurlements s'étaient calmés, le vacarme s'était transformé en lamentations continues sur un ton grave, une sorte de chant résigné au rythme naïf.
ma mère descendit dans la chambre, elle remonta, la tête enveloppée dans une légère couverture. elle dit à rahma :

-je vais passer par-dessus le mur, cela me fera du bien d'aller pleurer un peu.

-mé, lui dis-je, emmène-moi, je veux, moi aussi, pleurer un peu.

(Suite...)


Pour lire la suite de ce cours,
veuillez vous identifiez
Ce cours est accessible uniquement aux membres.


Pseudo :
Passe :


Inscription


©marocagreg   confidentialité 2011